Que représente Marc Jacobs ?

Amis et fans du créateur, y compris Kim Jones, reviennent sur les raisons qui rendent Marc si emblématique.

par Jack Sunnucks
|
16 Septembre 2021, 1:18pm

Marc Jacobs fait depuis longtemps partie de mon imaginaire, ainsi que de celui de nombreux créateurs, photographes et stylistes que j'ai interviewés à l’occasion de cet article. C'est le documentaire de 2007, Marc Jacobs & Louis Vuitton (que l'on pouvait regarder en huit parties sur YouTube), qui m'a encouragé à travailler dans la mode. Les scènes où l'on voit Marc et sa team se rendre à Tokyo, s'agiter sur des looks de défilés et jouer avec les boutons d'un sac à la taille obscène laissaient entrevoir un monde très éloigné de la banlieue londonienne dans laquelle je vivais, où les gens étaient fous et se souciaient de la mode autant que de moi. "Il était si gentil avec son équipe et travaillait d'une manière à la fois décontractée et incroyablement professionnelle", explique Patric DiCaprio, du label new-yorkais Vaquera, un autre fan du film. "Cette façon de travailler est tellement remarquable, surtout si on la compare à ce qui semble être la norme dans l'industrie.”

En effet, le mode de travail inclusif de Marc n'est pas la norme dans l’industrie. Une fois, lorsque j'ai visité ses bureaux à New York, le créateur se déplaçait en scooter motorisé et portait des talons hauts, suivi de ses chiens. Le défilé Marc Jacobs, qui a marqué la fashion week de New York pendant près de deux décennies, était imminent - malgré cela, il n'y avait pas encore de vêtements. Je me souviens de Marc en train de choisir des lunettes de soleil et de recevoir la visite de plusieurs mannequins, mais surtout de fumer et d'actionner le klaxon du scooter en tournant les coins. Quelques jours plus tard, c'était une autre histoire, les échantillons étant arrivés et la création battant son plein. Il n'y a définitivement pas de visite de mannequins, à moins qu'elles ne soient en train d’essayer leur look.

a model in a long orange-red dress wears an oversized black puffer jacket over her shoulders

Marc a passé la pandémie dans sa nouvelle maison en dehors de New York, choisissant de ne pas défiler ces deux dernières saisons. Chez lui, il rêvait, prenait des selfies dans sa garde-robe et jouait avec ses vêtements. Son retour, le 28 juin de cette année, était un hommage à New York, mais d’une manière assez inattendue. Au lieu d'un Marc historique de haute voltige, nous avions un reflet de la vie réelle de la ville à travers sa vision surréaliste. Les mannequins étaient emmaillotés dans d'énormes vêtements de protection dans une myriade de couleurs et de tissus, et les robes donnaient une impression de "ne me touchez pas". On imaginait les vêtements dire : Je suis fier, je suis peut-être différent, mais je mérite le respect - ne me touchez pas (sauf si vous y êtes invité). "Je pense que la collection qu'il vient de présenter était tellement fraîche, nouvelle et excitante. Il est toujours au sommet de la mode", a déclaré Kim Jones. Être scandaleux, chic, grunge ou se créer une identité à travers les vêtements est un acte d'amour pour soi-même. C'est quelque chose que Marc Jacobs comprend indéniablement.

Nous avons demandé à certaines personnes de nous dire pourquoi elles aiment Marc Jacobs : Kim Jones, OBE, ami proche de Marc et artistic director de la couture de Dior Homme et Fendi ; Mike Eckhaus, du label américain Eckhaus Latta ; et Patric Dicaprio, fondateur du label new-yorkais Vaquera, qui se décrit lui-même comme un "fan de mode". Les stylistes Matt Holmes et Cruz Valdez interviennent également, ainsi que la photographe Grace Ahlbom. Tous sont fans de Marc parce que, comme le dit Mike, "c'est la marque américaine prééminente de la fin du XXe siècle et du début du XXIe siècle - intelligente, ludique, bien étudiée, tellement camp, tellement profonde et devenant progressivement complexe et scandaleuse".

Quand Marc Jacobs est-il entré dans votre vie pour la première fois ? Était-ce la personne lui-même ou un porte-clés Marc by Marc ?
Mike Eckhaus : J'ai entendu parler de Marc Jacobs pour la première fois au lycée, lorsque je commençais à m'intéresser à la mode. Le premier défilé dont je me souviens est le Printemps Été 2003, un vintage très doux, et bien sûr, la même saison, il a fait la collaboration entre Murakami et LV, qui était dingue. Ensuite, il a présenté le défilé Cardin pour l'automne et j'étais très troublée par le rythme, mais j'ai vite appris que c'est ainsi que Marc fonctionne.

Patric DiCaprio : Ce sont les publicités de Juergen Teller, et plus particulièrement celles qui mettent en scène Cole Mohr dans les vêtements pour femmes, qui ont éveillé mon intérêt. Je me souviens que ma mère me les montrait et me disait : "Ça me fait penser à toi". L'idée même que le travestissement soit une option à l'époque a été une révélation pour le lycéen gothique sue j’étais qui s'ennuyait en Alabama.

Matt Holmes : Je dirais au lycée pour moi. Je me souviens être sorti le soir de son défilé qui faisant référence à Jodie Foster dans Taxi Driver, et l'avoir regardée en streaming plus tard dans la soirée. La bande-son de ce show reflétait certainement ce qui se déroulait chez moi ce soir-là.

Cruz Valdez : Je me souviens avoir vu la publicité de Sofia Coppola allongée dans son lit portant une robe rouge, celle qui a été photographiée par Juergen, sur le Myspace de quelqu'un quand j'étais à l’université. Je ne savais pas qui ou quoi à l'époque, mais je savais que c'était chic !

a model in a black overcoat and rollneck sweater wears oversized reflective sunglasses

Qu'est-ce qui est important chez Marc Jacobs ?
Kim Jones : Marc est le designer qui a créé le look Uptown/Downtown. Il comprend qu'il faut mélanger les choses culturellement pour créer quelque chose de nouveau.

Mike Eckhaus : C'est la marque américaine prééminente de la fin du XXe et du début du XXIe siècle - intelligente, ludique, bien étudiée, tellement camp, tellement profonde et devenant progressivement complexe et scandaleuse. Il y a eu une accalmie il y a quelques années, mais les collections deviennent de plus en plus fabuleuses chaque saison. J'aime la liberté qu'il exprime dans son travail récent.

Patric DiCaprio : Son sens de l'humour !

Matt Holmes : Il défend le glamour tout en ayant les pieds sur terre ! Ne pas oublier d'où l'on vient et pourquoi la vie, nos intérêts et nos passions nous influencent.

Cruz Valdez : Je pense qu'il est important pour la mode d'avoir des visionnaires. Cela rend les choses excitantes et nous force à approfondir le dialogue.

Victor Vegas : La relation de Marc Jacobs avec le grunge et NYC a probablement été la plus grande influence sur la façon dont la mode est perçue dans les hautes sphères de la société. Il est l'un des rares créateurs à avoir changé la narration de ce que la classe supérieure jugeait acceptable de voir sur les podiums.

a model in huge platform mary jane shoes wears a graphic monotone jacket and skirt covered in marc jacobs' name

Que représente-t-il pour New York en particulier ?

Mike Eckhaus : Ça a toujours été LE défilé à ne pas manquer.

Patric DiCaprio : Marc est important pour la ville de New York parce qu'il est la preuve que le concept élevé et la viabilité commerciale ne sont pas mutuellement exclusifs. Une idée avec laquelle beaucoup de gardiens de l'industrie de la mode de New York ne seraient pas d'accord.

Matt Holmes : Il permet à sa propre histoire de toucher les autres dans ses vêtements. Il s'inspire toujours de toutes les crevasses de New York, de toute la crasse et du glamour. Marc sait comment montrer au monde comment NYC fait vraiment la mode.

Cruz Valdez : Marc capture une certaine forme de glamour classique de la ville dans ses collections, ce qu'aucun autre designer ne peut faire. Parfois, en me promenant dans la ville, je vis un "moment new-yorkais" où la beauté de la ville prend le dessus. Je pense que ses vêtements procurent la même sensation.

a model wears a bucket hat, marc jacobs monogrammed top and baggy black skate trousers with big pockets

**Marc a-t-il eu une influence sur votre façon de travailler, qu'il s'agisse de vêtements, de présentations ou d'idées, ou simplement de l'esprit ?
**Kim Jones : Bien sûr qu'il l'a fait ! Marc m'a embauché chez Vuitton et son esprit, son attention aux détails, sa nature collaborative ont fait de moi ce que je suis aujourd'hui… Je pense que la collection qu'il vient de présenter était si fraîche, nouvelle et excitante. Il est toujours au sommet de la mode !

Mike Eckhaus : Je pense que son esprit est vraiment admirable. Il y a tellement d'esprit et de dynamisme dans ce qu'il fait.

Patric DiCaprio : Le documentaire Marc Jacobs & Louis Vuitton était vraiment inspirant. Il était étonnant de le voir créer sa propre collection en même temps que Louis Vuitton. Il était si gentil avec son équipe et travaillait d'une manière à la fois décontractée et incroyablement professionnelle. Cette façon de travailler est tellement attachante, surtout si on la compare au mélodrame qui semble être la norme dans le secteur (à la Raf Simons dans Dior et moi).

Matt Holmes : De nombreuses façons, mais peut-être surtout dans le besoin et le désir de créer avec notre travail un monde qui célèbre et remet en question ses propres limites et centres d'intérêt. C'est la construction d'un personnage et d'un monde. Cela prend plus de temps à développer qu'un post Instagram et cela demande du temps et de la passion. Il m'a vraiment inspiré à être plus rétrospectif, à regarder vers l'avant, et à demander ''Comment je me sens en ce moment ?'' avec mon travail.

Grace Ahlbom : Les publicités de Marc Jacobs des années 1990 ont énormément influencé mon travail. Marc et Juergen Teller ont perfectionné l'art de montrer l'intimité décontractée des célébrités. La plupart du temps, les vêtements font à peine partie de la campagne. Que les vêtements aient été jetés sur le sol en arrière-plan ou qu'ils ne soient pas du tout dans le cadre. Ma publicité préférée de tous les temps est celle de Kim Gordon qui se produit dans une robe en tulle rose. Ce que j'aime dans cette image, c'est qu'on dirait qu'elle a été prise avec un appareil photo numérique, comme l'aurait fait un fan dans une fosse de Sonic Youth. C'est un peu flou et décentré et c'est parfait.

Cruz Valdez : Je trouve beaucoup de réconfort auprès de Marc en partageant son appréciation d'un certain type de moment de mode ou d'image. J'aime le fait que Marc n'ait pas peur de montrer son appréciation des classiques et de leur donner un souffle d'air frais.

Victor Vegas : L'esprit de Marc Jacobs est ce qui me frappe le plus en tant que créateur. Son amour pour New York, le paysage et l'espace physique que représente cette ville est ce que je chéris le plus chez lui. Lorsque je crée pour ma propre marque, Primer Rebelde De America, je m'inspire de moments bruts de l'histoire indigène, tout comme Marc Jacobs s'inspire de l'esprit brut de la musique et de la culture qui l'ont inspiré en tant que jeune designer de New York.

a blurred photo of a model looking to camera from inside the hood of an oversized puffer jacket worn under a monogrammed marc jacobs coat

**Y a-t-il un moment qui résonne particulièrement pour vous dans les défilés ou la carrière de Marc ?
**Kim Jones : Mon Dieu, il y en a tellement à travers sa propre marque et Louis Vuitton. Le grunge de Perry Ellis, le train qui s'arrête chez Vuitton, sa dernière collection… Ses shows font toujours avancer les choses et sont un commentaire sur l'époque !

Mike Eckhaus : J'aime l'énergie de la saison quand il s'est fait déchirer et a commencé son défilé avec deux heures de retard.

Patric DiCaprio : La conception et la réalisation du sac Louis Vuitton compacteur d'ordures. Répugnant, stupide, iconique.

Matt Holmes : Probablement la collection Dr. Seuss avec les chapeaux en fausse fourrure et cette piste venteuse ! Je suis toujours à la recherche de ce chapeau et je serai toujours à la recherche de ce chapeau. Que quelqu'un m'aide à le trouver, s'il vous plaît !

Cruz Valdez : Il y en a beaucoup mais je me retrouve toujours à prendre des notes sur la collection automne hiver 2013. Pas de pantalon, c'est chic.

Victor Vegas : Ce qui m'a le plus marqué, c'est son travail avec Sonic Youth. En particulier la vidéo de "Sugar Kane", qui m'inspire beaucoup, car il s'agissait d'une connexion naturelle, sans aucun sentiment artificiel.

Question bonus : Le meilleur ami célébrité de Marc que vous préférez ?

Mike Eckhaus : Lil' Kim, bien sûr.

Patric DiCaprio : Sofia Coppola !

Matt Holmes : Oh, Sofia Coppola, haut la main !

Cruz Valdez : Je vis pour Lisa Rinna !

a model wears a long ribbed violet dress with built-in hood, holding a puffer scarf under their arm
a model with a head covering wears a dark felt coat over a puffer jacket seen at the neck
a model wears a pinafore made out of panelled discs over a black sweater and trouser combo
a blurred model spins wearing a full monogrammed, monochrome marc jacobs look
a model wears a long aqua dress under an oversized puffer jacket
a shirtless model wears platform mary janes with monogrammed marc jacobs trousers and gloves, bent down looking to camera
a model wears a monogrammed marc jacobs denim dungaree and jacket combo
a model wears salmon-coloured shiny trousers with a monogrammed marc jacobs coat over a beige puffer jacket
a close up portrait of a model with a sequinned eye beauty look

Crédits


Photographie Amy Troost mode Alastair McKimm

Cheveux Tina Outen utilise Bumble and bumble.
Maquillage Sally Branka chez LGA Management utilise Estée Lauder.
Manucure Honey chez Exposure NY utilise Lakur.
Assistants photographes Karen Goss and Darren Hall.
Digital operateur Alonzo Maciel.
Assistants stylisme Madison Matusich, Milton Dixon III et Casey Conrad. Tressage Amesha Alston.
Assistants maquillage Juan Jaar and Chloe Grae.
Assistant manucure Krysty Williams. Producteur Cat Lewis.
Producteur on-set Alex Royals.
Directeur de casting Samuel Ellis Scheinman pour DMCASTING.
Mannequins Anok Yai chez Next, Alyssa Peoples et Bomi Youn chez The Industry, Eden Joi et Thursday chez The Society, J’Adore Benjamin chez Ford Models, Stevie Boykin chez Elite, Luke Lenski chez IMG, Daisy Oh chez Premier, Maya Willener chez Women Management.
Tout les vêtements et accessoires MARC JACOBS.

Tagged:
marc jacobs
Mode