une nouvelle expo célèbre le photographe français charles fréger

Monstres, masques et rituels : le centre culturel Armani/Silos met à l'honneur le travail de Charles Fréger, entre photographie et ethnologie.

par Nikita Dmitriev
|
22 Janvier 2019, 9:29am

Depuis la fin des années 1990, le photographe français Charles Fréger travaille en équilibre entre l'art contemporain et la mode. Le photographe originaire de Bourges met régulièrement son regard au service de magazines comme Dazed and Confused, AnOther ou Pop et investit les musées pour y présenter ses séries de portraits fascinants. Son travail fait l'objet d'une grande retrospective en ce moment à Milan, au centre culturel Armani/Silos.

Derrière son objectif, Fréger tente de capturer les tensions et filiations qui se jouent entre l'individuel et le collectif, les rituels et les sentiments communautaires – autant de choses qui résistent à l'atomisation croissante du monde. À quoi reconnait-on un groupe ? Probablement à ses rituels et aux vêtements qu'il arbore. En immortalisant les uniformes des communautés qu'il photographie – des officiers de l'armée namibienne aux Bretonnes en habit traditionnel et des éléphants peints de Jaipur aux tribus rurales japonaises – Fréger construit une nouvelle forme d'ethnologie.

À Milan, l’exposition intitulée « Fabula » met en valeur son univers esthétique, quelque part à cheval entre documentaire, anthropologie, photographie d'art et de mode. On y (re)découvre sa fascination pour les silhouettes, mi-humaines mi-monstrueuses, et les costumes qui rappellent l'ordre ou le passé, la tradition et l'imaginaire – sur tous les continents.

Charles Fréger y partage également sa passion pour les mythologies asiatiques à travers une série de portraits présentant de grands masques surréalistes qui incarnent les personnages-types du théâtre kabuki et des légendes bouddhistes : un sage taoïste, un chien de feu, une geisha, un samouraï, un cultivateur du riz... Quelque deux cents clichés sélectionnés par Armani/Silos, dressent le bilan de son activité de la dernière décennie.

Boes, Sardinia, Italy from the WILDER MANN series, 2010-2017, Photo Charles Freger
Boes, Sardaigne, issue de la série WILDER MANN, 2010-2017. Photographie : Charles Fréger
From the-Asafo series, Togo 2014 Photo Charles Freger
Portrait issu de la série Asafo, Togo, 2014. Photographie : Charles Fréger
charles freger wilder mann 2010
Photographie issue de la série WILDER MANN, 2010-2017. Photographie : Charles Fréger
Armani Silos Fabula par Charles Freger, Courtesy of Giorgio Armani
Vue de l'expo Fabula au centre Armani Silos, photographies exposées par Charles Freger, Courtesy of Giorgio Armani