Publicité

matrix est bientôt de retour (et ce n'est pas si étonnant)

En 2020 débutera le tournage de Matrix 4, comptant toujours Keanu Reeves, Carrie-Ann Moss et Lana Wachowski à la réalisation.

par Antoine Mbemba
|
21 Août 2019, 10:27am

La rumeur enflait depuis plusieurs mois, et l'annonce est tombée hier, des studios Warner Bros : 20 ans après son premier chapitre, la saga Matrix aura un 4ème volet. Keanu Reeves (devenu entre-temps l'ultime incarnation du cool hollywoodien) et Carrie-Ann Moss s'y retrouveront dans les rôles de Neo et Trinity, tandis que Morpheus pourrait être joué par un acteur plus jeune que Lawrence Fishburne. À la réalisation, c'est l'infatigable Lana Wachowski, qui concluait l'excellente série Sense8 il y a tout juste un an, qui reprendra seule les rênes du récit de science-fiction épique entamé en 1999 avec sa soeur Lilly.

On peut se réjouir de voir renaître une œuvre majeure de l'histoire moderne du cinéma et on peut saliver en imaginant tout ce que Lana va pourvoir extraire de son imagination débordante avec les moyens techniques de notre époque. Mais on peut aussi grincer des dents en se rappelant de la qualité très discutable de Matrix Reloaded (2003) Matrix Revolutions (2003) et du dernier long-métrage en date des sœurs Wachowski, Jupiter Ascending (2015). L'important se trouve au-delà de ces considérations purement cinématographiques. À la presse, le directeur de Warner Bros Toby Emmerich a déclaré : « Lana est une vraie visionnaire, une cinéaste créative, singulière et originale […] et nous sommes ravis de retourner dans la Matrice avec elle. » Mais l'avons-nous vraiment quittée, cette matrice ?


Ce qui différencie l'annonce de Matrix 4 des suites, remakes, spin-offs et reboots (coucou Star Wars, Jurassic Park et Le Roi Lion) qui gangrènent Hollywood et laissent douter sur la capacité du cinéma à créer de nouvelles histoires, c'est que la pertinence du propos de la trilogie des Wachowski ne cesse de s'amplifier plus les années passent. Matrix est un film intemporel parce que la possibilité d'un monde simulé, soporifique, irréel et cette idée de servitude volontaire ont toujours été au centre de nos préoccupations, et l'est d'autant plus aujourd'hui, à l'heure où les lignes entre réalité et virtualité se chevauchent dangereusement.

Matrix a anticipé son époque et ce que veut dire être « woke » : choisir la bonne pilule et s'éveiller au monde, aussi dur et froid soit-il. Les Wachowski (toutes les deux trans) ont aussi saisi l'avènement d'un monde post-genre bien avant que le terme intègre les débats. Que Matrix revienne au début dans les années 2020 est d'une logique imparable. Le tournage débutera l'année prochaine, et si aucun détail n'a encore été révélé sur le scénario, nous sommes déjà convaincus de l'existence de la matrice. Wake up.

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram et Twitter.