faites le test de personnalité qui a inspiré cambridge analytica

Les fans de Marilyn Manson seraient les plus névrosés.

par Georgie Wright
|
23 Mars 2018, 10:30am

Björk. Photographie Santiago Felipe

L’histoire de Cambridge Analytica en est la preuve : il est désormais possible de collecter les données Facebook de quelqu’un et de les utiliser pour produire d’étranges informations à son sujet, comme si le fait qu’il aimait la page « Je n’aime pas les pages dédiées à l'écologie », le rendait plus enclin à aimer les Kitkats et les Nike. Rassurez-vous, pour ceux qui ne sont pas du genre à liker les pages de haters, la technologie a trouvé le moyen de cerner votre personnalité à partir de vos prédilections pop culture.

Le New York Times a récemment relayé une enquête Facebook de 2015 produite par le Centre d’études Psychométriques de l’Université de Stanford et de Cambridge, qui a analysé les « likes » de plus de 70 000 personnes et les a utilisés pour dresser des profils de personnalités. Apparemment, il y a des chances pour que vous soyez quelqu’un d’ « ouvert d’esprit » si vous aimez : Tom Waits, Björk et l’écriture. A contrario, à en croire l’étude, les gens les plus bornés apprécieraient davantage Cheryl Cole et The Hills. Les personnes consciencieuses auraient un penchant pour l’escalade, la cuisine, les voyages, le running et tout un tas de choses passionnantes tandis que les êtres non-consciencieux seraient plutôt portés sur les activités associées à la colère, comme le groupe Bring Me the Horizon, le jeu vidéo Minecraft et la série Skins.

Les personnalités préférées des extravertis ? Gucci Mane, JWoww de Jersey Shore, DJ Pauly D et Waka Flocka Flame. Quant aux timides, ils préfèrent les mangas, le dessin et les jeux vidéos. Ça ne vous surprend pas ? Vous parait même un peu cliché ? Attendez la suite.Les personnes agréables mettent volontiers des likes sur les pages qui concernent la Bible et Dieu. Les tempéraments plus difficiles préférèrent Marilyn Manson. Les fans de Manson seraient aussi les « plus névrosés », à égalité avec ceux de The Smiths, tandis que les plus sains d’esprit manifesteraient de l’intérêt pour : la chaîne de sport américaine ESPN, le programme télévisé SportsCenter, le basketteur Derrick Rose, l’équipe de basket Miami Heat et le football. Le sport serait donc un bon remède contre les névroses - un abonnement satellite sans doute moins coûteux qu’une psychothérapie.

Des conclusions effrayantes de précision et pour le moins surprenantes, n'est-ce pas ? Mais le plus troublant, c’est que c’est sur cette recherche que se serait basée Cambridge Analytica. L’étude initiale a encouragé des internautes à répondre à des questions sur une application Facebook intitulée myPersonality, analysant ensuite les résultats en les croisant avec les likes Facebook. Le Times indique que Google Analytica a ensuite demandé au Centre d’études Psychométriques de l’Université de Cambridge d’utiliser ce modèle pour mener propres recherches. Face au refus du centre d’études, ils ont fini par se tourner vers le professeur Aleksandr Kogan en lui demandant de développer une application similaire – thisisyourdigitallife. Une application qui s’est emparée des données de 50 millions de personnes et dont l’extrême droite s’est servie pour influencer le scrutin des dernières élections américaines en faveur de Trump. Alors oui, faites attention à ce que vous likez sur Facebook. Votre passion pour les Black Eyed Peas pourrait faire de vous la cible de la prochaine campagne de Nadine Morano.

Tagged:
Facebook
Cambridge Analytica
test de personnalité