Freja wears vintage T-shirt from Resurrection NY. Jewellery model's own.

trois mannequins, trois générations, trois visions de la beauté

Elles ont bientôt 30, 40 ou 50 ans. Freja Beha Erichsen, Amber Valletta et Kirsten Owen posent devant l'objectif depuis leur adolescence. À trois, elles dressent le portrait d'une féminité libérée – sans fard et sans âge.

par VICE Staff
|
08 Septembre 2016, 3:00pm

Freja wears vintage T-shirt from Resurrection NY. Jewellery model's own.

Freja Beha Erichsen, 28 ans, mannequin depuis 11 ans (ci-dessus)

Combien de shoots as-tu fait, depuis tes débuts ? Trop pour que je m'en souvienne. À quoi tu penses quand on te prend en photo ? J'essaie de ne penser à rien d'autre que l'instant présent. À quoi tu penses quand on te prend en photo ?J'essaie de ne penser à rien d'autre que l'instant présent. Qu'est-ce que tu espères transmettre à ceux qui te voient à l'image ? J'aime l'idée d'incarner au plus juste l'esprit d'une image, en y ajoutant une petite touche personnelle, où se mêlent confiance en soi et fragilité. Y'a-t-il une différence entre le fait d'être photographiée par un homme ou une femme ? Le rapport entre photographe femme et modèle femme est souvent plus naturel, le regard bienveillant. Malgré tout, je pense que la tension présente lorsqu'un homme photographie est tout aussi intéressante esthétiquement. Comment parviens-tu à rester toi-même ? Le mannequinat, c'est un métier. J'essaie de toujours retranscrire les émotions que je ressens autour de moi.

Amber Valletta, 42 ans, mannequin depuis 27 ans

Combien de shoots as-tu fait, depuis tes débuts ? Je dirais dans les mille. Comment t'es-tu adaptée à l'objectif, au fil des années ? Plus je vieillis, plus je suis présente et vulnérable à l'image. Comment souhaites-tu qu'on te voie à l'image ? Ouverte, présente et bienveillante. Est-ce qu'une photographe femme porte un regard différent sur ses modèles ? Les femmes qui photographient ne réifient pas leurs modèles. Elles sont plus douces et bienveillantes. Leur énergie est beaucoup plus positive sur un plateau. Tu poses depuis presque 30 ans. Comment parviens-tu à rester toi-même ? Ma personnalité n'a jamais été dépendante de ma carrière, même si elle m'a aidé à la batir. Je m'entoure de personnes capables de me faire grandir, des gens qui m'inspirent et que j'admire. C'est grâce à eux que je suis ce que je suis aujourd'hui ! Quel conseil donnerais-tu à une jeune mannequin ? Sois fidèle à ce que tu es, ne te travestis pas. La mode, c'est plus qu'une tendance ou un compte Instagram. Mieux vaut s'armer , s'informer et se façonner sa vision des choses. Qui sont les femmes de ta vie ? Ma mère, Michelle Obama, Hillary Clinton, et toutes celles qui mènent de front carrière, vie de famille et vie perso au quotidien.

Kirsten Owen, 46 ans, mannequin depuis presque 30 ans

Combien de shoots as-tu fait depuis le début de ta carrière ? Mille, environ. Ton rapport à l'objectif a-t-il changé au fil des années ? J'étais peureuse face à l'appareil, aujourd'hui, je suis mon instinct. À quoi tu penses quand on te photographie ? J'essaie de ne pas trop réfléchir, sinon je grimace. Je reste à l'écoute du ou de la photographe. Comment aimerais-tu qu'on te voit ? J'aimerais que les gens s'identifient et se retrouvent dans chaque image. Que chacune raconte une histoire universelle. Tu sais rester fidèle à toi-même ? Je ne saurais pas faire autrement. Quel conseil donnerais-tu à un(e) jeune mannequin ? Essaie d'accepter le rejet et la critique. Enfin je dis ça mais j'ai encore du mal à le faire. Qu'est-ce que tu comptes faire plus tard ? M'installer dans une ferme. La femme de ta vie ? Ma mère est plutôt cool.

Credits


Photographie : Amy Troost
Fashion Director : Alastair McKimm
Directeur de casting : Angus Munro