thom browne printemps/été 2017

Le designer américain s'est offert la reproduction rétro et disco d'un bord de piscine des années 1960, que Tavi Gevinson n'a pas pu s'empêcher de visiter.

par Emily Manning
|
16 Septembre 2016, 11:45am

Thom Browne est probablement le créateur le plus perfectionniste de son temps. À chacun de ses défilés, l'ensemble du staff est habillé dans sa marque éponyme, et porte les couleurs signatures du créateur, de la tête aux pieds. Cette saison, les photographes de Front of House ont été soumis aux mêmes impératifs vestimentaires. Une telle adhérence, limite religieuse, à des codes précis, pourrait vite être agaçante si elle ne s'accompagnait pas d'une autre composante centrale de l'ADN de Thom Browne : l'humour. Précision et humour : deux aspects inconditionnels que l'on aura retrouvés dans un défilé printemps/été 2017 parmi les plus malins et imaginatifs de la saison, à coups de trompe-l'œil et de décors de bords de piscines rétro.

Credits


Texte Emily Manning
Photographie Don Buckley

Tagged:
New York
thom browne
printemps/été 2017