6 californiennes ont partagé avec i-D leur vision du féminisme

Le 8 mars, le monde célébrait les femmes. i-D en a rencontré six - toutes fortes, belles et optimistes. Chacune porte un message universel qui dépasse de loin son genre : celui de l'amour, de l'égalité et de la tolérance. Rencontres avec les femmes de...

|
21 mars 2016, 9:40am

Cailin Suzanne Russo

D'où viens-tu ?
De San Diego

Que fais-tu ? Penses-tu que le fait d'être une femme a un impact sur ton activité ?
Je me suis auto-proclamée artiste et musicienne. Bien sûr qu'être une femme a un impact - je me dois d'être un exemple. Être quelqu'un qui pense, qui a quelque chose à dire pour que les autres femmes et filles puissent s'identifier et se réunir autour d'une même ambition. 

Qui sont tes modèles féminins ?
Amy Winehouse, ma mère Nina Simone… J'en oublie plein. Je respecte les femmes fortes qui ont quelque chose à dire et qui s'exrpiment via l'art. Qui elles-mêmes sont leur art.

Qu'est ce que le mot féminisme signifie pour toi ?
C'est l'égalité. Ne pas être regardée autrement ou questionnée parce que tu es une femme.

Penses-tu que les hommes, eux aussi, peuvent être féministes ?
Bien sûr, les hommes doivent être féministes ! Les hommes devraient souhaiter l'égalité pour les femmes.

Que changerais-tu dans le monde si tu le pouvais ?
Le racisme. C'est de l'ignorance abjecte et dégueulasse. On est tous de la peau sur des os. #blacklivesmatter

C'est quoi le truc le plus cool dans le fait d'être une femme en 2016 ?
La liberté, et la manière qu'ont plus que jamais les femmes de s'unir pour se soutenir les unes les autres.

Quel conseil souhaiterais-tu donner aux générations à venir ?
Aimez-vous, et ne pensez rien à deux fois.

Courtney Coll

D'où viens-tu ?
De Chicago

Que fais-tu ? Penses-tu que le fait d'être une femme a un impact sur ton activité ?
Principalement, je conçois et dessine des vêtements, mais j'aime mettre la main à la pâte sur plein d'autres projets. Non, être une femme ne change rien, puisque l'art, la musique, la mode sont influencés par les hommes et les femmes.

Qui sont tes modèles féminins ?
Patti Smith, Maureen Tucker, Vali Myers, Kristy Marlana Wallace.

Qu'est ce que le mot féminisme signifie pour toi ?
L'indépendance.

Penses-tu que les hommes, eux aussi, peuvent être féministes ?
Ouais.

Que changerais-tu dans le monde si tu le pouvais ?
Les réseaux sociaux. Ça nous distrait tous beaucoup trop.

C'est quoi le truc le plus cool dans le fait d'être une femme en 2016 ?
Se réveiller dans un pays où les femmes sont correctement traitées. Il est possible pour nous de prendre des décisions, de vivre librement. Ce n'est pas le cas partout.

Quel conseil souhaiterais-tu donner aux générations à venir ?
Ne laissez rien ni personne vous inciter à faire quelque chose que vous ne voulez pas faire. Ne perdez pas votre imagination !

Tallulah Willis

D'où viens-tu ?
De Los Angeles

Que fais-tu ? Penses-tu que le fait d'être une femme a un impact sur ton activité ?
Moitié dessinatrice, moitié larve. A mes débuts, le fait d'être une femme y a joué un grand rôle, c'est là que je puisais mon inspiration.

Qui sont tes modèles féminins ?
Ma mère et mon amie de 95 ans, Ilona Royce Smithkin qui est la représentation même de l'artiste, et ce qui se rapproche le plus d'une créature mythique.

Qu'est ce que le mot féminisme signifie pour toi ?
C'est se regarder soi-même et regarder les autres avec compassion, amour et tolérance. On vit dans un climat social où la notion de genre est plus fluide qu'elle ne l'a jamais été. Alors elle ne devrait pas le facteur principal qui dicte comment quelqu'un doit être traité.

Penses-tu que les hommes, eux aussi, peuvent être féministes ?
Oui, sans aucun doute.

Que changerais-tu dans le monde si tu le pouvais ?
Je me demande à quoi ressemblerait la Terre si on en virait toute la méchanceté.

Quel conseil souhaiterais-tu donner aux générations à venir ?
L'auto-flagellation n'est pas une bonne option.

Fiona Feder

D'où viens-tu ?
Je suis née à Macau mais j'ai grandi à Los Angeles.

Que fais-tu ? Est ce que le fait d'être une femme a un impact sur ton activité ?
Je travaille dans la mode et je joue dans un groupe qui s'appelle Sugarcube. Le fait d'être une femme a un impact réel dans ces deux industries, de façon différente. Je pense que les femmes sont plus prises au sérieux dans la mode que dans la musique. Quoiqu'il en soit, elles sont encore trop peu nombreuses à s'imposer dans ces milieux, exclusivement dirigés par des hommes.

Qui sont tes modèles féminins ?
Diana Vreeland, Malala Yousafzai, Patti Smith et ma maman.

Qu'est-ce que le mot féminisme signifie pour toi ?
Égalité.

Penses-tu que les hommes, eux aussi, peuvent être féministes ?
Oui.

Que changerais-tu dans le monde si tu le pouvais ?
L'inertie. Les gens souffrent partout dans le monde, et personne ne fait rien. Nous devrions nous soutenir les uns les autres, être plus solidaires.

C'est quoi le truc le plus cool dans le fait d'être une femme en 2016 ?
Le monde s'ouvre à nous, les choses changent à une vitesse folle.

Quel conseil souhaiterais-tu donner aux générations à venir ?
Vis l'instant présent et lâche (un peu) ton téléphone.

Minji Money

D'où viens-tu ?
Provo dans l'Utah.

Que fais-tu ? Est ce que le fait d'être une femme a un impact sur ton activité ?
Je réfléchis encore à ce que je vais faire. Et à la femme que j'ai envie de devenir.

Qui sont tes modèles féminins ?
C'est complètement cliché mais Beyoncé.

Qu'est-ce que le mot féminisme signifie pour toi ?
Égalité. Nous sommes tous des êtres humains.

Penses-tu que les hommes, eux aussi, peuvent être féministes ?
Les extraterrestres peuvent l'être aussi.

Que changerais-tu dans le monde si tu le pouvais ?
Pitié, plus de Kardashians.

C'est quoi le truc le plus cool dans le fait d'être une femme en 2016 ?
Je ne me souviens pas du dernier jour où j'ai porté un soutif rembourré.

Quel conseil souhaiterais-tu donner aux générations à venir ?
Crée.

Anaka Marie Wetch

D'où viens-tu ?
Je viens de Topanga Canyon, une communauté dans les montagnes de Los Angeles.

Que fais-tu ? Est ce que le fait d'être une femme a un impact sur ton activité ?
D'abord, j'ai été mannequin pendant quelques années. Aujourd'hui, je compte me tourner vers la réalisation de documentaires. J'ai envie de me concentrer sur les conflits et les tensions socio-politiques qui existent et demeurent entre les différents pays du monde. Le fait d'être une femme a un vrai impact sur mon travail, sur ma perception et ma vision du monde. Les femmes réalisatrices sont encore trop peu nombreuses. J'espère contribuer à changer ça.

Qui sont tes modèles féminins ?
Niki de Saint Phalle, Djuna Barnes, Audrey Hepburn, Marlene Dietrich, Anna Karina et Emma Watson.

Penses-tu que les hommes, eux aussi, peuvent être féministes ?
Complètement, je ne vois pas le problème. C'est toujours plus facile à dire qu'à faire mais quelqu'un qui entend se battre contre les inégalités des sexes et des genres est féministe à mes yeux. Et cet engagement dépasse le sexe qu'on nous attribue à la naissance.

Que changerais-tu dans le monde si tu le pouvais ?
J'essaierai de parler à son côté obscur, à son égoïsme, à sa méchanceté pour lui faire retrouver son humanité, le désir d'être et de vivre ensemble.

C'est quoi le truc le plus cool dans le fait d'être une femme en 2016 ?
Le truc le plus cool quand on est une femme en 2016, c'est de savoir qu'on dispose du droit de vote et qu'on peut voter Bernie Sanders. Je ne veux pas parler au nom de toutes les femmes du monde mais je ressens une vraie évolution dans les rapports entre hommes et femmes. Je pense que les futures générations n'auront plus à penser en termes de sexe ou de genres, car les barrières seront abolies.

Quel conseil souhaiterais-tu donner aux générations à venir ?
Ne laisse personne décider à ta place. Aspire à de grandes choses, à faire un métier qui n'existe même pas encore. Prends soin de la terre et de ton entourage. Considère le monde comme tu aimerais qu'il te considère. 

Credits


Photographie : Daria Kobayashi Ritch