tina barney a passé 40 ans à photographier des gens très riches

L’argent ne fait pas le bonheur.

par Emily Manning
|
29 Mars 2016, 8:00am

Depuis 1975, la photographe capture la candeur des instants de vie de sa famille et ses amis, qui pour la plupart participent gracieusement à l'élite social américaine et européenne. Le format large luxuriant de Barney frappe par l'équilibre qu'il induit, entre une technique carrée et maîtrisée et l'intimité d'un album de famille. Cette série, bien nommée Four Decades, prend toute la mesure de l'évolution visuelle de la photographie de Barney dans le temps, de ses travaux les plus anciens à sa fin de carrière, plus éditoriale, comme le montre sa série The Limo.

Tina Barney, Beverly, Jill and Polly, 1982. chromogenic color print, 48 x 60 inches, 121.9 x 152.4 cm. Edition 1 of 10.

Tina Barney, The Bust, 2003. chromogenic color print, 48 x 60 inches, 121.9 x 152.4 cm. Edition 1 of 10

Tina Barney, The Reception, 1985. chromogenic color print, 48 x 60 inches, 121.9 x 152.4 cm. Edition 2 of 10.

Tina Barney, The Nude Model, 2010. chromogenic color print, 48 x 60 inches, 121.9 x 152.4 cm. Edition 1 of 10

Tina Barney, Mark, Amy and Tara, 1983. chromogenic color print, 48 x 60 inches, 121.9 x 152.4 cm. Edition 3 of 10

Tina Barney, Mr. and Mrs. Leo Castelli, 1998. chromogenic color print, 48 x 60 inches, 121.9 x 152.4 cm. Edition 8 of 10.

Tina Barney, The Lipstick, 1999. chromogenic color print, 48 x 60 inches, 121.9 x 152.4 cm. Edition 3 of 10

Credits


Texte Emily Manning
Tina Barney, The Limo, 2006. chromogenic color print, 48 x 60 inches, 121.9 x 152.4 cm. Edition 2 of 10
All images (c) Tina Barney, courtesy of Paul Kasmin Gallery

Tagged:
Photographie
portfolio
tina barney