quand dior homme fait du gabber

Dior Homme présentait le weekend dernier sa nouvelle collection homme, HarDior et filmait ses new faces backstage, se défoulant sur des sons hardcore. Une vidéo à découvrir en exclusivité sur i-D.

|
janv. 25 2017, 9:35am

Le costume traverse l'une de ses plus grandes métamorphoses. Longtemps considéré comme un habit de pouvoir, le miroir d'un système de classe et le signe d'une réussite sociale, il traine aujourd'hui à la marge. À la tête de Dior Homme, le créateur Kris Van Assche porte l'art du tailoring vers l'underground et le destine à une jeunesse qui a besoin d'exulter. Sa collection homme automne/hiver 2017, intitulée « HarDior », revient sur l'adolescence du créateur dans la Belgique des années 1990, lorsque des hordes d'ados se retrouvaient en périphérie des villes européennes pour danser saccadé sur des sons techno. « Parmi les inspirations multiples et parfois paradoxales de ma dernière collection, l'univers gabber est l'une des subcultures que j'ai voulu mettre en avant. C'est une culture hardcore qui s'est constituée autour de la musique techno et de la danse dans les Rave party » explique Kris Van Assche.

Une inspiration mise en image dans une vidéo réalisée en backstage du dernier show Dior. Devant la caméra, les new faces du défilé enchainent des gestes spasmodiques sur une techno hardcore. Avec leurs coupes au bol coupées au laser, leurs pantalons de costume amples et leurs doudounes longues, ils rappellent les silhouettes des kids qui traînaient dans des clubs comme le Boccaccio, le Cherry Moon ou la Bush. Sur leur t-shirt et capes zippées, les illustrations « Moshpits » signés Dan Witz apparaissent comme une mise en abîme de leur transe. Kris Van Assche nous a du coup donné une petite leçon de hakken : « C'est une danse très physique, qui suit rapidement le rythme des basses saturées. Tout le bas du corps est en mouvement, parfois quasi frénétique tandis que le haut reste plus mesuré, en écho aux silhouettes de la collection où les pantalons loose se portent avec des vestes plus ajustées

Credits


Réalisation : Kris Van Assche
Stylisme : Mauricio Nardi