Publicité

la mode de demain est à hyères

i-D a shooté les silhouettes des primés mode de la 31ème édition du Festival de Mode et de Photographie d'Hyères.

par i-D France
|
28 Avril 2016, 8:30am

À la sortie du défilé, juste après l'annonce des résultats, les mannequins encore tout émoustillés par les canons à paillettes ont fièrement affronté les rafales des marais (80km/h quand même!) et ont pris la pose pour i-D. Nous avons choisi de shooter les collections tout juste primées (Grand Prix, Mention Spéciale, Prix Chloé et Prix du Public), sous le sublime soleil descendant de Hyères. Une fin de journée pour des débuts de carrière flamboyants, parrainés par le festival de mode le plus bienveillant au monde. Si, si, au monde. 

Wataru Tominaga, Grand Prix du Jury Première Vision

"La mode peut nous faire prendre conscience que notre soif de consommation est permanente et inutile" a expliqué à i-D le lauréat du Grand Prix mode de cette année 2016, Wataru Tominaga. Sa collection maximaliste, graphique et colorée a été conçue comme une ode à l'ambiguïté - du genre, des motifs et des imprimés. Tout juste diplômé de la Central Saint Martins, le créateur japonais a réussi à convaincre le jury présidé par Julien Dossena (un ancien lauréat du festival) composé (entres autres) de l'éditeur Luis Venegas, du designer Pierre Hardy, du musicien Surkin ou de la journaliste Nicole Phelps, par son audace, son sens de l'humour et son engagement.

Hanne Jurmu et Anton Vartiainen, Mention Spéciale du Jury

Le duo de finlandais Hanne Jurmu et Anton Vartiainen, quant à eux diplômés de l'université d'Aalto à Helsinki, se sont eux aussi démarqués par leur engagement et ont reçu une mention spéciale du Jury. Leur collection, composée en grande partie de matériaux recyclés, était aussi bohême que radicale. Une réponse hippie oui, mais efficace face aux dérives de l'industrie. "On devrait s'occuper de la manière qu'a la mode de nous traiter, pas l'inverse" a confié à i-D le duo de créateurs avant de poursuivre "L'industrie de la mode va bien trop vite pour l'environnement." Une vraie leçon, toute en poésie et sans condescendance. C'est assez rare pour être félicité.

Hanne Jurmu et Anton Vartiainen, Prix Chloé

Chaque année, Chloé demande aux candidats de développer une silhouette en plus. Ce sont les deux créateurs finlandais - qui ont pourtant présenté une collection masculine - qui l'ont emporté avec leur silhouette féminine. Sans doute encore plus romantique que les hommes. Normal, c'est Chloé, la féminité incarnée. 

Amanda Svart, Prix du Public Ville d'Hyères

Depuis plus de trente ans maintenant, le festival s'est donné pour mission de démocratiser la mode et de la faire sortir de l'entre-soi. Chaque année donc, les habitants de la ville peuvent assister au défilé (en direct ou retransmis sur la place Massillon) et ainsi goûter à une joie toute particulière. Le public a choisi de féliciter cette année le travail épuré et sculptural de la suédoise Amanda Svart.

Credits


Photographie : Manuel Obadia-Wills