Courtesy of Warren Mendes

Tendre une main, et un repas, vers les rues : un projet Jah Jah et Salomon Sportstyle

Le spot afro-vegan parisien et la marque Salomon Sportstyle s’allient autour d’un projet caritatif distribuant des repas et interagissant avec ceux dans le besoin. Rencontre.

par Alice Pfeiffer
|
13 Mai 2021, 10:07am

Courtesy of Warren Mendes

Jah Jah, c’est l’histoire d’un restaurant vegan engagé dans l’est vibrant Parisien, au cœur de Strasbourg Saint Denis. Un lieu, une culture, une cuisine provenant de la vision conjointe des fondateurs Coralie Kory et Daquisiline Gomis, avec pour but de diffuser leur philosophie de partage avec le monde qui les entoure.

Cette année, cette volonté altruiste s’étend à un partenariat avec Salomon autour de l’initiative « Feed the street ». Le but est simple : se rapprocher des personnes dans le besoin dans les rues de Paris, et de distribuer des repas vegan et nutritifs venant du restaurant. La gestion de ceux-ci sera prise en main par des jeunes de la communauté du Jah Jah, et auprès desquels l’importance de cette implication sociale sera soulignée. Quant à Salomon, la marque soutiendra cet initiative communautaire en finançant 500 repas et articulera la distribution auprès de l’équipe pour s’assurer de la bonne réception des plats. Et pour Daquisiline, il s’entourera d’amis deux jours par mois d’avril à aout pour aller à la rencontre de personnes sans domicile fixe, distribuer des repas et interagir avec elles.

Ceci n’est que la première partie du projet, qui s’avère à multiple facettes : l’équipe Jah Jah et Salomon lanceront le volet « Jahiking » afin de proposer des randonnées inclusives et accessibles par tous dans le but d’encourager une prise de conscience de l’importance de s’immerger dans la nature.

WhatsApp Image 2021-05-13 at 11.42.41.jpeg
​Courtesy of Warren Mendes

Rencontre avec le fondateur de Jah Jah Daquisiline Gomis, Alexander Van Oostrum de chez Salomon Sportstyle et Danesh Domingo de la firme responsable des relations de presse de la griffe, Radical PR. Pour les trois, un message prédomine : un rapport entre l’humain et la nature plus respecteux, de l’assiette à la marche : « La nature fournit tout à l’homme. On ne peut pas vivre sans elle ! » s’exclame Daquisiline.

Comment la culture de Jah Jah, à la fois multiculturelle et respectueuse de l'environnement, a-t-elle nourri ce projet et cette prise de conscience sociale?

Daquisiline : Jah Jah ça veut dire Dieu dans la culture Rasta. Les Rasta c'est une communauté qui est dans le partage et  dans la bienveillance de ses proches et de la nature. Pour nous c'est normal de venir en aide aux gens dans le besoin. C'est même un devoir de redonner ce qu'on nous a donner.

Alexander : À court terme, nous souhaitons supporter la communauté du Jah Jah, tout en aidant Daqui à accomplir sa vision du futur. C’est ce qui est excitant et intéressant par rapport à ce projet, c’est de pouvoir supporter un projet culturel, de le voir grandir et fleurir.

Danesh : Effectivement, l'initiative JahJah et Salomon était double : soutenir  des personnes dans le besoin et sensibiliser les jeunes à l'intérêt d'aider.

Quel lien entre l'ethos de Jah Jah et de Salomon Sportstyle a mené ce partenariat conscient entre les deux entités?

Daquisiline : Pour nous, Salomon Sportstyle c'était la marque qui faisait le plus sens, du fait qu'elle sponsorise et favorise les sports en extérieur, donc je pense a conscience de l'environnement. C'est important de bosser avec des marques avec qui on avance dans le même sens. À la base on s'est rapproché de Salomon Sportstyle par rapport à mon projet "Jahiking" et en discutant longuement avec les teams Salomon et Radical PR, ils ont adhéré à la philosophie et à la vision, puis l'idée de distribuer des plats aux gens dans le besoin est venue naturellement. Ca nous permet de sensibiliser les jeunes et leur faire prendre conscience de l'importance du partage et de l'entraide! Nous vivons dans une société où ces valeurs sont bafouées ou rarement mises en avant. Le but c'est aussi d'inciter d'autres à faire d'avantage.

Alexander : Salomon Sportstyle représente la fusion entre la culture et l’outdoor. Comme Jah Jah, Salomon essaye de créer du changement et de générer de l’optimisme, que tout le monde, peu importe son background puisse profiter de ce que nous représentons : la nature. De manière plus générale, on souhaite diffuser un message positif et être créatif.

Danesh : Il y a une corrélation directe entre l'humain et la nature. La nature est une valeur inhérente à l'univers de Salomon comme de Jah Jah, par défaut lié à la nature. L'objectif reste cependant le même : vivre en symbiose avec elle, la faire découvrir et respecter par les  nouvelles générations.

Quel sens de communauté essayez-vous de partager, d'encourager, quel sens de responsabilité? Et comment communiquez-vous et transmettez vous ces valeurs?

Daquisiline : C'est dans l'action qu'on montre l'exemple, c'est pour ça qu'on fait. C'est une communauté pour laquelle il est important de montrer l'exemple à travers des choses simples et on a pour but de faire avancer la communauté à travers le travail, le respect et l'entraide. On a rien sans rien. On communique nos valeurs en    essayant de créer des programmes autour de ces principes, c'est à dire la prise de conscience de la nature et      de l'environnement qui nous entoure, des gens qui nous entourent, notre place et notre rôle en tant qu'individu sur cette terre.

Alexander : Salomon Sportstyle veut offrir quelque chose de nouveau. Pas juste en terme de sneakers mais une passerelle vers l’outdoor. On le fait à travers le produit mais aussi en aidant à créer des expériences qui rassemblent un mix de culture avec une vision de ce que l’outdoor peut représenter pour les deux en terme d’environnement physique et aussi symbolique.

Pourriez vous me parler du projet Jahiking? Quel lien entre l'environnement et l'action sociale? Quelles mesures inclusives avez-vous mis en place?

Daquisiline : Le projet Jahiking est un projet qui a pour but de sensibiliser les minorités à de nouvelles pratiques  sportives de plein air. Leur faire prendre conscience de la beauté de la nature est un moyen de leur faire comprendre qu'il faut la préserver et en prendre soin. La meilleure façon d'en prendre soin, c'est de la  connaitre et peu de jeunes et de gens ont l'occasion de pouvoir la rencontrer. Les randonnées qu'on va mettre en place sont ouvertes et accessibles à tout le monde, encore une fois l'idée est de partager un moment ensemble et que l'on puisse apprendre les uns des autres et surtout des bienfaits de la nature.

Alexander : Salomon Sportstyle souhaite supporter Jahiking en mettant à disposition son expertise en termes   d’environnement outdoor – autant à travers le vêtement qu’à travers ses connaissances sur comment accéder à la nature et la protéger. On espère que cette initiative pourra enrichir toutes les personnes impliquées dans le projet peu importe qui ils soient et d’où ils viennent.

Danesh : Le projet Jahiking sera la suite logique du projet « Feed The Street ». Nous souhaitons, avec le soutien de Salomon, aider les jeunes accompagnés de personnes plus expérimentées à sortir d'un milieu citadin, à penser à autre chose, à communiquer, à apprendre…mais surtout à se ressourcer.

Tagged:
Paris
Vegan
partage
Salomon
Jah Jah