images via Alamy

Sept des meilleurs films d'horreur érotiques

Vous recherchez un mélange de sueur, de contact humain et de pure terreur ? Ajoutez ces films à l'ancienne, à votre liste.

par Douglas Greenwood
|
26 Octobre 2021, 2:13pm

images via Alamy

La seule chose plus terrifiante que la menace de la mort est l'étrange attrait que la luxure peut exercer sur vous. Souvent, les deux peuvent coexister de manière caustique au cinéma, les films de ce genre étant connus, le plus souvent, sous le nom de films d'horreur érotiques.


Il est difficile de déterminer avec précision l'origine de ce genre, mais vous en trouverez des traces dans toute l'histoire de la fiction. Même au XIXème siècle, à l'époque où Mary Shelley écrivait Frankenstein et Bram Stoker Dracula, on trouve des exemples de relations entre des monstres meurtriers et leurs homologues homo sapiens chargées d'une énergie étrangement affectueuse, qui va souvent jusqu'au sexe. Il semble donc naturel, tout comme le sexe peut se rapprocher des sommets grisants de l'expérience humaine, qu’on puisse éventuellement l’associer à notre mort.

Le XXe siècle a été rempli d'histoires qui ont équilibré les plus grandes peurs de l'horreur avec un côté charnel. Qu'il s'agisse de films d'art ou d'adaptation, ou encore de slashers kitsch, voici les sept meilleurs films d'horreur érotiques vintage à découvrir pour Halloween.

1. The Hunger (1983)

Rien n'exprime mieux l'énergie bisexuelle de David Bowie que lorsqu’il interprète un vampire, mari d’une autre vampire, jouée par l'icône gay française Catherine Deneuve, dans un film qui les rassemble avec Susan Sarandon. The Hunger se déroule à New York. Miriam (Deneuve) est une vampire magnifique qui attaque les clients de clubs sans méfiance pour obtenir du sang. Mais son mode de vie dérape lorsqu'elle remarque que son mari (joué par Bowie) vieillit plus vite qu'il ne devrait. Susan Sarandon arrive dans le rôle d'un médecin qui sauve la situation et se faisant, tombe amoureuse du duo. Lors de la première diffusion, les critiques ont salué la construction visuelle du film, mais se sont offusqués de l'absence d'une véritable intrigue. Des années plus tard, les goths du monde entier ont fait de ce film un classique culte.

2. Dracula (1992)

Après avoir réalisé certains des plus grands films jamais réalisés, Le Parrain et ses suites, Francis Ford Coppola a décidé de changer les choses en adaptant des sources plus fantastiques. Sa version du Dracula de Bram Stoker - avec Winona Ryder, Keanu Reeves, Gary Oldman et Anthony Hopkins - reprend une grande partie du codage sexuel du roman d'horreur original de 1897 et le fait exploser en un conte érotique de rédemption romantique, plein d'horreur à vous briser le cou et de scènes d'amour alléchantes. On vous promet une histoire de vampires effrayante, ou comment la luxure peut conduire aux situations les plus volatiles et mortelles.

3. Nekromantik (1987)

Existe-t-il un meilleur signe pour un film d'horreur tordu que d'être interdit dans plusieurs pays ? Ce film, qui n'est pas disponible en Islande, en Malaisie, à Singapour et dans certaines parties du Canada, fait converser infidélité et mortalité. Tourné en Allemagne de l'Ouest, il raconte l'histoire de Rob, un homme qui travaille pour une entreprise de nettoyage de scènes de crime et qui, avec sa compagne Betty, a un penchant pour la nécrophilie. Après avoir découvert le corps en décomposition d'un jardinier solitaire, Rob le ramène chez lui pour Betty, mais il découvre rapidement qu'elle aime le cadavre plus que lui.

4. A Night to Dismember (1983)

Ce film est plus un slasher des années 1980 qu'un film d'horreur érotique, mais il mérite de figurer sur cette liste en raison de sa qualité. Doris Wishman, la réalisatrice du film, a commencé par faire des films sur le nudisme avant de se tourner vers les films de sexploitation et finalement de faire du porno dans les années 1970 et 1980. Suivant la mode du slasher, elle a ensuite réalisé A Night to Dismember, l’histoire d’une femme qui sort d'un établissement psychiatrique, pour découvrir que la malédiction de sa famille est toujours bien présente, ce qui l'amène à démembrer les gens avec une violence folle à travers la ville. La protagoniste du film, Vicki, est interprétée par la regrettée Samantha Fox, connue à l'époque surtout pour son travail en tant que star du porno, et qui a utilisé ce film comme tremplin vers le cinéma grand public.

5. Hellraiser (1987)

Largement considéré comme le meilleur film d'horreur britannique jamais réalisé et adapté d’une nouvelle publiée l'année précédente, écrite par Clive Barker, le réalisateur du film, ce film sur l'invocation d'un groupe d'êtres sadomasochistes venus des enfers est un classique troublant et excitant. En voici l’histoire : un homme obsédé par le sexe joue avec une boîte à puzzle qui promet d'ouvrir un nouveau plan de plaisir, ce qui le conduit à sa mort et à sa réincarnation éventuelle sous la forme d'une masse gluante diabolique. Son ancienne amante (qui est aussi sa belle-sœur et qui se languissait de son contact) le retrouve et commence à rassembler des hommes pour les sacrifier, afin qu'il puisse retrouver sa forme originelle et échapper aux démoniaques Cénobites qui l'ont entraîné en enfer. Le sous-texte sexuel est ici évident, et il suffit de regarder le personnage emblématique du film, Pinhead, qui est en fait un homme portant un masque de cuir BDSM.

6. Les Diaboliques (1955)

Il n'y a rien de plus chic que deux femmes qui s'unissent pour triompher d'hommes trash. C'est un sentiment qui s'infiltre dans toute l'histoire du cinéma, mais l'un des exemples les plus notables est le chef-d'œuvre érotique français Les Diaboliques. Situé à Paris, un directeur d'école violent et antipathique est confronté à sa femme négligée et à sa puissante maîtresse, qui s'unissent pour élaborer un plan visant à le tuer. Mais cette parenté entre la femme du directeur et sa maîtresse est la chose la plus intéressante de ce film d’horreur érotique troublant, car elle déborde sur une histoire d'amour subtilement saphique.

7. Cat People (1982)

David Bowie ne peut pas rester à l'écart des films d'horreur excitants. Ici, il prête sa voix à une partition composée par la légende de la danse Giorgio Moroder pour le film Cat People de 1982. Ce film de Paul Schrader (celui qui a écrit Taxi Driver) est une adaptation d'un film des années 1940, dont l'intrigue est similaire mais plus intense et plus stylisée. Nastassja Kinski incarne Irena Gallier, une jeune femme qui arrive à la Nouvelle-Orléans pour passer du temps avec son frère. Là-bas, elle est attirée par un zoologiste, dont elle tombe amoureuse, sans savoir qu'elle cache un sombre secret de famille qui ne se révèle que lorsqu'elle est excitée : sa capacité à devenir une panthère violente et puissante.

Tagged:
Culture
Film
Halloween
sexe
horreur