Publicité

le premier artiste-robot est né (et c'est une femme)

et si le futur van gogh était un robot ?

par Andrea Nkom
|
15 Février 2019, 1:38pm

Courtesy of Aiden Meller

Après nous avoir remplacés au travail, les robots sont-ils en passe de nous remplacer dans les musées ? Si l’idée semble a priori saugrenue, elle devient de moins en moins abstraite. L’entreprise de robotique anglaise Engineered Arts vient de mettre au point un robot ultra-réaliste qui pourrait bien changer la donne. Créée pour la galerie Aidan Meller à Oxford, Ai-Da (nommée d’après la comtesse anglaise Ada Lovelace, la toute première programmeuse informatique) possède un corps « RoboThespien », c’est-à-dire dont l’apparence et la gestuelle se rapprochent au maximum de celles d’un être humain.

En plus de l'usage de la parole, elle est dotée d’un visage en silicone, de cheveux, de dents et de gencives au réalisme troublant, créées à l’imprimante 3D. Mais l’aspect innovant d’Ai-Da réside dans sa micropuce, ses caméras dans les yeux et sa main bionique. Ces outils lui permettent de reproduire ce qu’elle voit et de dessiner des portraits sans intervention humaine. Ai-Da est donc la première artiste humanoïde douée d’une intelligence artificielle. Si, comme nous le rappelle Le Big Data, « il existe déjà des IA capables de produire des portraits qui se vendent à prix d’or, mais ils ne possèdent pas de corps », la qualité de leurs créations laisse encore un peu à désirer.

Pour l’instant Ai-Da se contente de dessiner, qui sait ce dont elle sera capable lorsqu’elle pourra peindre ? À l'heure où les plus grandes institutions artistiques commencent tout juste à faire davantage de place aux œuvres produites par des femmes et des artistes issus de minorités, doit-on songer à aménager de nouveaux espaces pour accueillir celles produites par les intelligences artificielles ? Seul le temps nous le dira. Les premiers portraits d'Ai-Da, ainsi que le détail de ses exceptionnelles caractéristiques physionomiques, feront l'objet de l'exposition Unsecured Futures, qui se tiendra à l'Université d'Oxford du 9 au 31 mai 2019.

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.

Tagged:
oxford
intelligence artificielle
unsecured futures