Cookie Mueller, 1978, © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission. 

quand juergen teller plonge dans les archives de mapplethorpe

Robert Mapplethorpe aurait eu 70 ans aujourd'hui. L'occasion de le redécouvrir sous l'oeil irrévérencieux de Juergen Teller, pour une exposition inédite "Teller on Mapplethorpe".

par Hannah Ongley
|
24 Novembre 2016, 4:15pm

Cookie Mueller, 1978, © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission. 

Robert Mapplethorpe aurait eu 70 ans ce mois-ci. Pourtant, les photos qu'il a prises juste avant que le sida ne l'emporte à la fin des années 1980, n'ont pas pris une ride. Et semblent toujours aussi radicale. En réalité, même le travail commercial de Mapplethorpe pour certains magazines de mode - dont des shoots pour le Vogue italien ou Interview — brillait d'irrévérence et de scandale. Peu de photographes contemporains ont usé d'autant de subversion dans leur art. Peu, mais pas aucun : le photographe allemand Juergen Teller en est l'ultime preuve. C'est à lui que la galerie londonienne Alison Jacques a demandé de curater la nouvelle exposition consacrée à Mapplethorpe. "Teller on Mapplethorpe" rassemble donc une sélection de 48 images qui témoignent de la vision remarquable de deux légendes de la (non) photo de mode. 

Paris Fashion Dovanna, 1984, © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission.

"Provocant et subversif, à l'origine d'images aux antipodes de la photographie de mode traditionnelle, Juergen Teller était le seul à pouvoir curater et penser cette exposition retraçant le travail de Robert, témoigne Jacques, de la galerie éponyme. Les parallèles entre ces deux artistes sont évidents et l'oeil de Juergen prolongera la lecture du travail de Mapplethorpe.

Tattoo Artists' Son, 1984, © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission.

La sélection du photographe contemporain alterne natures mortes et nus musclés, Polaroids et portraits à l'argentique. Le caractère sexuellement explicite de certaines photographies sont adoucies et balancées par des portraits de stars et d'inconnus, de kids et d'adultes. L'héroïne Madeleine Stowe pose face à son objectif, non loin de la fille de Susan Sarandon, Eva Amurri ou de l'actrice Cookie Mueller. Juergen Teller s'est également permis d'agrandir deux images pour qu'elles recouvrent les murs de la galerie. Sur la première, on retrouve le premier partenaire de Mapplethorpe, David Croland, un bâillon sur la bouche ainsi que le mannequin Marty Gibson, nu sur une plage. 

Arthur Diovanni, 1982, © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission.

Madeline Stowe, 1982, © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission.

Frogs, 1984, © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission.

Michael Reed, 1987, © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission.

Shoes on Plates, 1984, © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission.

Apartment Window, 1977, © Robert Mapplethorpe Foundation. Used by permission.

'Teller on Mapplethorpe' est une exposition d' Alison Jacques Gallery présentée à Londres jusqu'au 7 janvier 2017. 

Credits


Texte : Hannah Ongley
Photographie © Robert Mapplethorpe Foundation, courtesy of Allison Jacques Gallery

Tagged:
Robert Mapplethorpe
Photographie
exposition
Juergen Teller