dj moxie s'écoute en boucle, entre londres et paris

i-D a rencontré la Dj pour parler de ses mille projets.

par James Hutchins
|
10 Juin 2016, 8:35am

L'année dernière, Dj Moxie sortait sa toute première compilation avec des featuring de choix comme Mella Dee, Kowton et Ikonika ou encore SCNTST et DEAMONDS. En janvier, elle sortait un second volume et rassemblait autour d'elle les nouvelles perles de la scène électro internationale comme Giganta, Eli Escobar, Tee Mango, Lone ou Medlar. Une house sans détour signée Drumtalk ou encore nappes analogues et acides de Lord Tusk, tout y est réuni pour former l'ode parfaite au répertoire électronique. Mais Moxie ne s'est pas arrêtée là : en mars dernier elle lançait son label hyper attendu, On Loop. i-D s'est entretenu avec la Dj, présentatrice radio et défricheuse entre deux sets et trois projets. 

Hey Moxie ! Dans quels confins du monde te trouves-tu en ce moment ? 
Je suis bien au chaud, dans le nord de Londres. J'évite à tout prix de sortir - on se croirait dans un épisode hivernal de Game Of Thrones ici ! 

Tu fais quoi en ce moment ? 
Je travaille sur quelques projets : la sortie de ma nouvelle compilation, une nouvelle soirée et le lancement de mon label On Loop. À côté de ça je présente une émission radio sur NTS. J'en ai faite une depuis Florence, c'était merveilleux. J'y suis restée quelques jours et suis allée voir la première boutique Gucci qui est maintenant devenu un musée. J'ai frôlé la catastrophe financière dans leur boutique de souvenirs.

Comment as-tu fait ta sélection de tracks pour cette seconde compilation ? 
J'ai travaillé un moment dessus et je suis super excitée que ça sorte enfin ! J'ai longtemps échangé avec tous les artistes en essayant de m'assurer que tout allait bien de leur côté. Et tout a fini par se goupiller. Il a quand même fallu que je mette tout en suspend un moment durant l'été où je courais les festivals. Une fois cette période terminée, j'ai eu tout le temps que je voulais pour faire aboutir le projet. 

On y découvre de nouveaux noms comme Lord Tusk et Giganta, comment les as-tu rencontrés ?
Ça fait un moment que je les suis et que je suis fan de leur boulot. Lord Tusk vit près de chez moi à Londres, donc il nous arrive de trainer ensemble et d'écouter des vinyls. C'est un mec super et un de mes producteurs préférés. Il a sorti pas mal de trucs sur le label de Funkineven donc si vous aimez sa musique, je vous conseille d'aller fouiller de ce côté-là aussi. Je n'ai encore jamais eu la chance de rencontrer Giganta en personne, elle vit à Athènes mais je suis tombée sur son boulot sur le label WerDics de Actress. Elle avait participé à la RBMA et était passée sur NTS il y a quelques années. J'avais adoré et nous sommes restées en contact depuis. 

Si tu devais choisir une track qui t'a le plus marquée, ce serait lequel ? 
Ahh c'est hyper difficile, je les aime toutes pour mille raisons différentes. Chacun des producteurs présents sur la compilation apporte quelque chose d'unique. C'est une des raisons pour lesquelles jai adoré bosser sur ce projet. Il m'a permis de partager tous les genres musicaux que j'adore et de présenter les producteurs dans lesquels je crois beaucoup. 

Peux-tu nous décrire ta compilation en trois mots ? 
Essentiel, chaleureux, vibes. 

Quels sont tes autres projets ? 
Je démarre une nouvelle soirée, On Loop. Un projet que je prépare depuis plusieurs mois et pour lequel j'ai cherché des clubs. On tournera un peu partout en Angleterre et en France aussi. Au printemps, nous serons aussi à Manchester au Soup Kitchen avec Shanti Clesteste et Jon K, deux curateurs que j'adore. J'ai toujours eu l'envie de d'organiser ma propre série de soirée donc j'ai vraiment hâte de me lancer sur les routes et de les organiser un peu partout. Et puis il y a mon label bien sûr, On Loop. 

Retrouvez Moxie à la Machine du Moulin Rouge vendredi 10 juin aux côtés de Dark Sky et Girls Girls Girls 

Credits


Texte James Hutchins

Tagged:
Musique
DJ Moxie
on loop