arrêtez tout, la trilogie du samedi est de retour

Mais le mardi.

|
18 octobre 2018, 11:03am

Buffy contre les Vampires

Rappelez-vous, ou faites marcher votre imagination : Facebook et Instagram n’existent pas, votre Nokia dernière génération vous sert à jouer à Snake et biper vos douze contacts, l’ADSL n’est encore qu’un rêve utopiste, la télé est encore maîtresse du foyer et Video Futur l'allié de vos soirées pop-corn – vous avez douze ans, et l’apogée du week-end se résume en ces quelques mots : La Trilogie du Samedi. En plus d’être la garantie d’un coucher tard et d'une discussion animée avec les copains à la récré de dix heures du lundi, ce triple-programme de séries américaines diffusé de 1998 à 2008 sur M6, c’était l’assurance de se perdre dans des mondes fantastiques, parfois effrayants, toujours divertissants. Pour ceux qui n’auraient pas eu la chance ou l’âge de connaître cette merveilleuse époque, La Trilogie du Samedi est le programme qui a fait découvrir à une génération entière une foule d’héroïnes badass, celles de Buffy contre les vampires, Dark Angel, Alias, Charmed, Commander in Chief et dans une certaine mesure X-Files et Roswell. Mais aussi la déduction du Caméléon, les effets spéciaux kitsch de Stargate SG-1 ou les aventures d’un certain Superman dans Smallville.

Bref, pendant dix années, il était impossible d’épeler « télévision » sans « trilogie du samedi ». Il était plus grand pêché d’en rater une miette à l’époque que de ne pas regarder La Casa de Papel aujourd’hui. Le mot « streaming » n’existait pas dans notre culture. Et c’est peut-être bien ce qui a tué le rendez-vous, annulé en 2008 après, tout de même, un bon mandat. La cause du décès ?Peut-être un autre triptyque bulldozer, venu squatter nos écrans, d’ordinateurs cette fois-ci, au milieu des années 2000 : le combo Prison Break Lost Desperate Housewives. D’abord toutes les trois présentes sur nos chaînes hertziennes, les adolescents de l’époque ont vite trouvé le moyen de rattraper le rythme lent de la diffusion française, de s’affranchir de la télé pour faire planter collectivement Megaupload. Et d’un coup, les séries ne se regardaient plus (ou presque plus) à la télé.

Dix ans plus tard, Netflix règne sans partage, pourtant, le phénix renaît de ses cendres, à quelques différences près : La Trilogie du Samedi est de retour, mais pas sur M6 (sur 6ter) et pas le samedi (le mardi, en fait). Et le vintage ça va un temps : exit les merveilleux épisodes expérimentaux de Buffy, les courses-poursuites de The Sentinel, les coups de jus de X-Files et le générique de Charmed. La Trilogie du Samedi c’est maintenant Supernatural, Siren et Once Upon A Time. Après le come-back de Burger Quiz et des Minikeums, on ne pérorera pas sur le futur de la télévision, mais pas sûr que l’adolescence de 2018 ne retombe en pâmoison pour la télévision à la force d’un titre plus ou moins évocateur, mais ça fait tout de même chaud au cœur. 2019, le retour du Hit Machine ?

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.