chants sacrés, trap et house queer : ça c'est le son de l'afrique du sud

Stars du nouveau documentaire d'i-D avec Mykki Blanco, les membres de FAKA sont à la fois musiciens, artistes performers et activistes, et travaillent à refaçonner l'identité sud-africaine. Ils nous ont offert une compil' de leur riche culture musicale.

|
oct. 9 2017, 10:05am

Originaire de Johannesbourg, le duo formé par Thato et Buyani – aussi connus sous les noms de Fela Gucci et Desire Marea – officie en tant que FAKA. Meilleurs amis dans la vie, les deux musiciens troublent activement l'hétérocentrisme dominant en Afrique du Sud depuis leurs débuts. Passeurs d'un changement à travers l'art, Thato et Buyani défendent une culture noire et queer. Quand ils ne font pas de la musique, leur duo officie derrière le comptoir d'un club, le bien nommé Cunty Power, qui se revendique comme un espace de liberté et d'empowerment pour les personnes de couleur queer, trans et non-binaires.

Après leur apparition dans la série documentaire d'i-D, Out Of This World, présentée par Mykki Blanco, nous avons donc demandé à FAKA de s'adresser à nous à travers la musique sud-africaine, les souvenirs qu'elle leur évoquait et la façon dont elle les avait inspiré. D'Angel Ho à Zoe Modiga, voilà leur abécédaire. Avec, en prime, un mix hyper énergique. Ne nous remerciez pas.

« Il y a quelques jours, j'étais à Amandawe, au KwaZulu-Natal, la ville dont je suis originaire. Comme souvent, un sentiment de tristesse m'a envahi après ma visite. Il n'est pas évident de voir la beauté côtoyer la misère. Nous sommes pourtant nombreux à lui courir après, à s'agiter devant son image erronée, et devant les artefacts empruntés à un monde souvent très éloigné du notre. Lors de ma dernière visite, j'ai trouvé cette beauté à travers ce qui pourrait sembler le plus cliché : la nature - le son d'un insecte résonant avec le bruit d'un marteau piqueur, le gazouillement des oiseaux. C'était un arrangement d'une extrême sophistication. Je me suis souvenu que c'était là que nous avions produit et enregistré notre première chanson, enfermés dans la chambre de ma mère et j'ai réalisé les connexions entre notre musique et notre environnement, du minimalisme reflétant la musique rurale, au bruit grotesque qui reflète le son de la ville que nous habitons aujourd'hui.

J'ai réfléchi à ce qui faisait l'essence de la musique. Mais plus spécifiquement, à ce qui rendait la musique sud-africaine si géniale. J'ai pensé aux conditions qui avaient inspiré des artistes comme Miriam Makeba, Letta Mbulu et Bra Hugh Masekela et leur avaient permis de transcender l'oppression qu'ils subissaient depuis des siècles. J'ai pensé aux dialogues de liberté qui étaient si forts au début du Kwaito – le carrefour culturel de l'Afrique du Sud Post-Apartheid. J'ai réfléchi à la façon dont Fela et moi avions grandi dans l'Église, un espace de deuil collectif, où l'on chantait les chansons qui réconfortaient nos grand-parents lorsqu'ils étaient en souffrance. Je me suis demandé si l'épidémie du VIH et du SIDA qui faisait du corps des femmes l'épicentre du stigma et de la honte avait quelque chose à voir avec le devoir de respectabilité qui s'était progressivement imposé aux femmes artistes. Être Noir est une expérience qui laisse une trace dans chaque recoin de l'existence. Et qui s'écrit de A à Z. »

A comme Angel-Ho

« L'alpha et l'omega de toute l'expérimentation dont les artistes sud-africains savent faire preuve. »

B pour Brenda Fassie
« Une icône queer sud-africaine. Elle a inventé une esthétique et une "distance" - un terme que nous utilisons pour décrire n'importe quelle démonstration brutale de pouvoir. Vous comprendrez pourquoi en regardant From a Distance . »

C comme Culoe De Song
« Intronisée par Black Coffee, Culoe a réussi à se faire une place unique sur la scène dance internationale. Sa musique évolue au gré de ses hits mais la célébration de la culture et de la spiritualité africaine reste son mantra. »

D comme Dzebetse
« Originaire de eMalahleni, on doit à ce génie trop souvent sous-estimé un son qui idéal pour aborder la personne avec qui vous rêvez de coucher. »

E comme Emtee
« D'abord parce qu'on coucherait bien avec lui. Mais aussi parce qu'il a écrit cet ode à l'une des artistes féminines les plus douées d'Afrique du Sud. »

F comme FAKA
« Pour l'estime de soi, honey. »

G pour Gqom
« Un monument devrait lui être dédié pour toutes les fois où Gqom Oh! nous a fait danser alors que nos idéaux s'écroulaient. »

H comme Hlasko
« Un Dieu. »

I comme Izingane Zoma

« Les reines du commentaire social. Dans ce titre, elles s'en prennent au sexe non-protégé. »



J comme Jakinda
« Mshindi est juste incroyable. Embarquez pour un voyage avec lui. »

K comme K.O
« Franchement, on n'a qu'une envie : lui croquer les fesses. C'est aussi l'une des chansons qui définit le mieux notre génération. »

L pour Lundi
« Un artiste performer. Une star du gospel. Puisse son âme rester rester au firmament. »

M comme Madosini
« Un son qui porte en lui des siècles de sagesse et de pouvoir. »

N comme Nonku Phiri
« À travers la beauté de ce morceau, Nonku nous rappelle l'infini des possibles de la musique sud-africaine. »

O comme Oskido
« À l'origine de Kalawa, une institution qui façonne la culture depuis des décennies. »
https://www.youtube.com/watch?v=C-eiMF8kaO0

P comme Prie Nkosazana
« Prie représente le monde trop peu visible du Gqom où règnent les femmes et c'est important.»

Q comme Qness
« Parce que les années 2000 étaient celles de la house et que Qness en était la plus grande ambassadrice. »

R comme Rebecca Malope
« Quand Rebecca se met à genoux pour chanter des prières... »

S comme Simphiwe Dana
« La musique de Simphiwe Dana a changé nos vies. Nous étions jeunes quand son premier album est sorti et il nous a incité à embrasser une intériorité dont nous ne soupçonnions pas l'existence. »

T comme Thandiswa Mazwai
« Une légende vivante. Sa voix puissante dit la vérité, comme si elle était portée par les Dieux. »

U comme Uhuru
« L'un des rares groupes noirs composé d'hommes qui reste fidèle à la culture d'Is'bhujwa. »

V comme Vusi Mahlasela
« La quintessence de l'esthétique 'whiskey dad'. Le son idéal pour sucer des bites dans une Cressida. »

W comme West ink

« On leur doit Babes Wodumo et Distruction Boyz : cela méritait bien une entrée dans le A to Z.



X « Pour tous les bisous langoureux que nous vous envoyons »

Y « Pour le "why" FAKA n'a toujours rien trouvé avec cette lettre ? »

Z comme Zoe Modiga
« C'était déjà bien parti, et le jaune a fini de nous conquérir. »