Publicité

le porno est mort, vive l'audio porn

Ouvre grand tes oreilles.

par Megan Wallace
|
22 Novembre 2018, 9:44pm

Nous vivons actuellement dans une société hyper visuelle, où les médias diffusent des tonnes d’images sexualisées à la minute et où nous passons la majeure partie de notre temps à scroller sur Instagram : autant dire que nous sommes pratiquement élevés à regarder du porno. La plupart d’entre nous possède désormais une technique bien rodée pour atteindre l’orgasme en solitaire. La recette est simple : un accès internet, une connaissance des catégories proposées par RedTube, quelques fantasmes de notre cru, une bonne dose « d’amour-propre »… et le tour est joué. Quand on voit que PornHub a comptabilisé 28,5 milliards de visites pour la seule année 2017, on se dit que les vidéos d’éjaculations et autres cunnilingus sont désormais une partie intégrante de nos vies sexuelles – que l’on soit prêts à l’avouer publiquement ou pas.

Cependant, même les aficionados de porno revendiqués ne sont pas à l’abri de ressentir une pointe de culpabilité face à leurs films de prédilection. Bien que certains prétendent qu’il est possible de consommer du porno de façon éthique en passant par des réalisatrices féministes, les clients sont bien souvent réticents à l’idée de payer pour leur porno – que ce soit pour des raisons de trésorerie, ou tout simplement en raison de l’abondance de contenu gratuit. Mais toute cette gratuité soulève une question morale. Les boîtes de production font rarement preuve de transparence quant à la façon dont elles rémunèrent ou traitent les acteurs, et ce , pour une raison. C'est que les conditions de travail et de rémunération sont pour la plupart du temps, catastrophiques.

Y a t-il une alternative ? Nous faut-il complètement abandonner le porno, ou existe t-il un chemin garanti sans culpabilité vers l’orgasme, auquel on pourrait accéder sans abonnement mensuel ? Il semblerait qu’internet ait trouvé une solution à cette épineuse équation… Mais tout dépend de vos préférences personnelles. Plus spécifiquement, êtes vous prêts à succomber et vous satisfaire d'une voix qui vous susurre quelques phrases torrides à l’autre bout du fil ? Si c’est le cas, alors le porno audio pourrait bien être votre solution miracle. Toujours pas convaincu ? Dans ce cas, laissez-moi (avec l’aide de quelques éminentes audiophiles) vous mettre à la page.

Le porno audios’envoient en l’air, de plus longs récits érotiques, d’ASMR – seul impératif : qu’il ne contienne que du son. Ce n’est pas forcément une tendance récente (après tout, n’oublions pas le téléphone rose), mais la façon dont elle s’est répandue aux quatre coins d’internet est inédite, et nous promet une bonne dose d’excitation. Né il y a quelques années sur des plateformes comme Tumblr et Reddit, le porno uniquement auditif abrite une communauté en ligne très active. Les pages les plus populaires incluent Audible Porn sur Tumblr et Pillow Talk et Audio Gone Wild sur Reddit, qui ont réussi à amasser plusieurs dizaines de milliers d’abonnés. Ces pages fonctionnent sur la base de la participation des abonnés, qui partagent des fichiers audio de leurs moments les plus intimes, tout en ayant la possibilité d’écouter ceux des autres. C’est un genre qui repose sur l’esprit de communauté, et où il n’y a pas d’argent en jeu : juste un réel enthousiasme pour le sexe.

C’est cela qui attire des utilisateurs comme Kayla, étudiante de 21 ans qui revendique son féminisme. Ce qu’elle aime dans le porno audio, c’est son authenticité, qui manque cruellement à une bonne partie du porno mainstream : « J’ai peu réfléchi à mon approche de ce médium – mais je pense que j'aime l’idée de pouvoir exprimer ma sexualité de façon généreuse, complète et active. »

Tout comme le reste d’entre nous, Kayla est excitée d’avoir trouvée une alternative au porno standard. « Tout le monde sait que l’industrie pornographique mainstream est gangrénée par le sexisme, le racisme, et les problèmes d’exploitation. En dehors de cela, le porno mainstream relève juste de la pire forme de passivité possible, et mon identité en tant que consommatrice passive est celle dont je suis le moins fière. Et de façon réciproque, le porno auditif implique d’écouter activement un enregistrement, puis de « collaborer » avec son auteur afin de créer de nouvelles images mentales qui stimulent le plaisir. J’ai l’impression que c’est un biais d’exploration sexuelle qui affirme l’humanité et la dignité de l’auteur, au lieu de simplement les congédier une fois notre plaisir satisfait ».

Kim, 24 ans, est adepte depuis qu’elle est tombée sur un fichier audio érotique sur la page Tumblr Porn4Ladies il y a quelques années. Elle a été (et est toujours) séduite par ce médium pour sa façon de dépasser le visuel et d’entrer sur un nouveau territoire sensoriel, ainsi que pour son potentiel créatif. « C’est vraiment libérateur de n’avoir que l’audio. On peut fermer les yeux et se relaxer, tout simplement. Plus tard, j’ai découvert que les gens allaient plus loin dans la forme, en inventant des histoires contenant des scènes sexuelles. Il y a une communauté sur Reddit - /r/gonewildaudio – où les gens postent des idées de scénarios. »

Tout comme Kayla, Kim souligne les avantages de la dimension collaborative du porno audio, et la voit comme une alternative positive à la culture porno préexistante. « On n’est pas dans les pratiques très abusives auxquelles de nombreux travailleurs du sexe peuvent être malheureusement confrontés dans l’industrie pornographique de masse, comme par exemple la pression pour subir une une opération de chirurgie esthétique. Pour être honnête, ceci dit, je pense qu’il est toujours délicat de dire que quelque chose est formellement « féministe », car rien n’existe dans un vide. Cependant, je pense que la façon dont ça démocratise le porno, son caractère communautaire, et l’implication des femmes dans le processus créatif – je pense que tout ça est plutôt féministe. ».

Le porno classique de grands garçons va probablement très bientôt trouver le moyen de surenchérir, mais nous ne pouvons qu’espérer que ces communautés soudées vont trouver un moyen de traverser la tempête ensemble et de maintenir la flamme du porno auditif indépendant intacte. Plutôt que d’ériger la femme cisgenre blanche ultra-mince en idéal, le porno audio libère les femmes et les invite à célébrer leurs propres versions de la beauté. Après tout, la beauté est une question de point de vue (ou d’ouïe).

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.

Tagged:
Tumblr
Reddit
sexe
feminisme
Audio porn