troubles mentaux : la leçon d'empathie de kanye west sur twitter

Passé son clash inintéressant et surréaliste avec Drake, Ye évoquait le traitement sociétal des gens sujets, comme lui, à des troubles mentaux.

par Antoine Mbemba
|
17 Décembre 2018, 12:01pm

Kanye West en est arrivé à un point où, certains de ses tweets sont aussi célèbres que ses plus beaux albums. Pour rappel, c’est sur ce réseau déjà foutoir à polémiques que Ye a historiquement signifié son soutien à Bill Cosby, son amitié à Donald Trump, a quémandé 1 milliard de dollars à Mark Zuckerberg, a annoncé écrire un livre de philo en temps réel, 140 caractères à la fois, a teasé sa candidature aux présidentielles américaines en 2024 ou s’est fait rembarrer par Ikea.

Alors évidemment, quand il se (re)lançait la semaine dernière dans une diatribe dont il a le secret – à hauteur d’une centaine de tweets par jour – nos poils se sont hérissés. Ça commençait très mal : il y ravivait son embrouille avec Drake, affirmant que le Canadien l’avait menacé au téléphone et que s’il lui arrivait malheur ce serait de sa faute (comme un écho des affirmations similaires qu’il avait faites sur Jay-Z avant son séjour à l’hôpital en 2016).

La manière dont le monde se délecte des ses écarts publics prend une tout autre dimension depuis que le rappeur s’est ouvert sur sa bipolarité. Passé le « drake shitstorm », c’est justement là-dessus qu’il s’exprimait sur Twitter, apportant un peu de lumière à ses élucubrations. Le 15 décembre, il écrivait : « Personne ne choisira jamais de finir à l’hôpital psychiatrique et qu’on lui diagnostique des troubles mentaux, mais dieu m’a choisi pour traverser tout cela publiquement, et c’est magnifique. »

Magnifique, parce que cela lui permet de comprendre comment les gens comme lui sont écartés de la société parce qu'ils sont « fous ». Des réflexions qu’on a vu pleuvoir au moment de son soutien à Trump. Ye affirmait ensuite « ne pas en vouloir aux gens qui ne savent pas gérer ça. Nous allons apprendre ensemble. » Puis comparant l’invisibilisation des personnes comme lui à l’homophobie dans le hip-hop des années 1990 et 2000 : « C’est comme quand tu regardes une série télé des années 60, raciste et sexiste. Le paradigme est en train de changer. »

Il finissait en nous donnant une leçon bienvenue : « arrêtons peut-être de considérer mes tweets comme des coups de gueule, mais plutôt comme des témoignages thérapeutiques. »

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.

Tagged:
News
Twitter
kanye west
Musique