la france s'essaye au grime et à la techno bass dans une nouvelle compilation

Un an après la sortie de son premier opus qui célébrait la nouvelle scène underground française, le label [re]sources revient avec une nouvelle compilation, « Club Hexagon II », et en partage un extrait en avant-première sur i-D.

|
nov. 9 2017, 2:13pm

L'an dernier, le grime, le dancehall et le UK Funky se révélaient un peu plus en France. Pour dire vrai, ils étaient là depuis un moment, à balbutier et briller dans les chambres de quelques Français alchimistes de la boîte à rythmes et du logiciel. Et en juin dernier, ces quelques savants fous étaient rassemblés en une compilation, Club Hexagon Vol.1, véritable célébration de genres musicaux qu'on a cru trop longtemps confinés à l'Angleterre. Et cet hommage cette scène alternative, en plus du talent des musiciens présents sur la compil (John Vitesse, Oklou, Lil Crack, She's Drunk, pour ne citer qu'eux), on le devait à Thomas Ferraré aka Tommy Kid, fondateur du label parisien [re]sources. Plus qu'un label, finalement : une plateforme qui participe à la création et l'émergence d'un réseau national (et international) de producteurs et curateurs dédiés à une musique hybride et profondément influencée par les scènes underground du monde entier (de Londres à Philadelphie en passant par Durban ou Lisbonne)

Ce vendredi 10 novembre sort enfin Club Hexagon II, une nouvelle célébration en 12 titres des harmonies hybrides, des rythmes breakés et des textures expérimentales via une sélection pointue de newcomers français, tous influencés par la culture soundsystem anglaise. Une vision alternative de l'underground français qui s'exprime en avant-première sur i-D avec les notes puissantes de Shahin, producteur autodidacte du sud de la France qui livre pour la compilation l'irrésistible « Modern Treatment ». Un son frappant, hybride. « Quand j'ai commencé, je produisais uniquement de la techno avec une vision très précise et droite de ce style. C’est vraiment ces 2 dernières années où l’évolution a pris forme. J’ai passé pas mal de temps à écouter tout le rap actuel français/américain et, bizarrement, le fait aussi de me replonger dans les années 2007 sur des tracks classiques venant de Hyberdub ou Hessle Audio, ça m’a aidé un peu à sortir de cette zone isolée pour me tourner vers ce son hybride, qui est plus innovant. »

On peut parfois se demander d'où vient l'exaltation de la scène française, déjà riche en histoire, pour les sonorités anglaises, l'Uk Garage ou la culture rave. Pour Shahin, leur apport est aussi humain que musical. « Que ce soit aujourd’hui ou il y a 20 ans, culturellement parlant la scène club UK a toujours reçu ce soutien fréquent de la part des gens, ils connaissent cette musique par coeur. Il y a beaucoup de clubs et des fêtes organisées tous les jours, dans les warehouses, forcément ça permet à la scène et aux artistes de mieux exister et de se prolonger sainement. Il y a une communication, une liaison particulière qu’on ne retrouve pas forcément entre les artistes et le public en France. » Aux côtés de Shahin dans la compilation Club Hexagon II, vous retrouverez également Moke, Ytem, Blâme & James Tarba, Draft Dodger, Rare0000, Dehousy ou encore Lil Crack. Tout un (très beau) programme.