michael madsen, acteur de génie et nouvelle égérie eytys

Non vous ne rêvez pas. La marque suédoise lance une nouvelle paire de baskets, Jet, et son égérie n'est autre que Michael Madsen, l'acteur fétiche de Quentin Tarantino. Kristin-Lee Moolmann, photographe sud-africaine, l'a immortalisé pour l'occasion.

|
sept. 20 2016, 1:40pm

Pour le lancement de leur nouvelle basket Jet, Eytys a pensé aux jeunes générations qui la regardent et invite leur collaboratrice de toujours Kristin-Lee Moolman, à photographier l'acteur culte Michael Madsen, habillé par la marque. Originaire de Johannesbourg, la photographe et réalisatrice sud-africaine a une vision de la mode et du monde bien à elle. Son travail photographique repousse les barrières du genre et rend hommage aux contre-cultures noires. Dans sa dernière série pour Eytys, Kristin-Lee capture l'acteur originaire de Chicago, shooté avec une jolie paire de baskets aux pieds. Pourquoi lui ? Tout simplement parce que la team Eytys est fascinée par son rôle chez Quentin Tarantino dans l'inénarrable Reservoir Dogs. Qui ne l'est pas, en même temps ?

« j'ai toujours voulu rencontrer Michael mais je ne pensais pas qu'un jour, on se retrouverait à collaborer ensemble, » confie Max Schiller, directeur créatif et co-fondateur d'Eytys. Lorsqu'on travaillait sur notre pair Jet, je l'imaginais portée par un mec un peu dur, très sûr de lui… Qui aurait pu mieux coller à cette description que l'ultime badass américain Michael Madsen ? Nous l'avons contacté, il était ravi. Incroyable mais vrai, jamais personne ne lui avait proposé de poser. J'étais assez étonné, vu sa carrière, son jeu d'acteur et sa prestance. »

C'est peut-être la première fois que Michael pose devant l'objectif mais jamais Max n'aurait imaginé sa campagne avec un autre que lui. Il rêvait en effet de rencontrer l'acteur depuis tout petit, lorsqu'il voyait pour la première fois Reservoir Dogs à l'écran. « Je devais avoir 10 ans à l'époque. C'est vrai, ce n'est pas un film pour enfants mais bon, j'ai quand même réussi à le visionner, je ne sais plus comment. Depuis ce jour, j'ai toujours été fan du cinéma de Quentin Tarantino et de la plupart de ses acteurs fétiches, à commencer par Michael Madsen. Il a un look d'enfer et beaucoup de charisme et de profondeur dans le regard. Je crois qu'enfant, j'ai toujours un peu rêvé de devenir cet homme… Encore aujourd'hui, il m'impressionne. »

À des milliers de kilomètres de Los Angeles, le shooting s'est déroulé non loin de la maison d'Eytys, à Stockholm. Le décor ? Une ancienne résidence du 19ème siècle laissée à l'abandon ainsi qu'un vieux ferry de 1950 qui transportait des passagers à destination de la Finlande. « Mac et moi avons en commun d'apprécier les endroits incongrus, banals au premier abord, figés dans un certain temps indéfinissable », ajoute Kristin-Lee. Alors quand il m'a envoyé les photos de cet appartement délabré et de ce bateau, je n'ai pas hésité une seconde, je savais qu'il s'agissait de lieux idéaux. »

Maintenant que le rêve de Max Schiller s'est réalisé, qui marchera dans les pas de Mr. Blonde ? « Seul le temps nous le dira… » Affaire à suivre, donc.

Credits


Texte : Steve Salter
Photographie : Kristin-Lee Moolman
Stylisme : Martina Almquist
Maquillage : Maja Söderlund