pour i-D, muddy monk rend hommage aux femmes en musique

Céline Dion, Kate Bush, Beach House ou Véronique Sanson : le plus romantique des chanteurs suisses a choisi quinze morceaux de ses héroïnes musicales préférées.

par Antoine Mbemba
|
12 Mars 2019, 10:49am

En novembre dernier, après quelques années de gestation ayant vu naître deux EP, le suisse Muddy Monk sortait son premier album, Longue Ride - la bande-son qui manquait à nos virées romantico-nostalgiques. Un disque qui donne envie de rouler vers l’inconnu et l’infini, le volume à fond et le coude à l’air. À l’aventure. Mais, au-delà des moteurs qui ronronnent sous les productions aériennes, c’est bien l’amour et les femmes qui circulent le plus vite, le plus fort au cœur de la musique de Muddy Monk. La femme de « En Lea » qu’il essaye d’oublier dans les bars, celle qui danse sur « Ocean », celle qui l’accompagne au bout de la nuit dans « Si l’on ride » ou celle dont il se souvient des « amours folles » en chantant « Drift ». « C’est d’abord le fantasme que je me faisais des femmes et de l’amour qui m’a inspiré, explique Muddy Monk. Dernièrement, comme dans « Baby », je tends à m’inspirer aussi de la femme humaine et non la femme rêvée. Quoi qu’il en soit, les femmes ont, sous une forme ou une autre, une place centrale dans mes chansons. »

Muddy Monk était donc tout trouvé, pendant ce mois de mars des droits des femmes, pour rendre hommage en musique à celles qui ont de près ou de loin nourri sa musique, et continuent de le faire. Sade, Beach House, Véronique Sanson, Kate Bush, Julia Holter… le chanteur a spécialement concocté pour i-D une playlist de 15 morceaux et presque autant de voix qui lui ont fait « ressentir des sentiments très intenses, m’ont donné envie d’écrire ou m’ont donné des idées musicales. » Mais au même titre que ce mois consacré aux droits des femmes qui lui évoque à la fois « de la joie pour les combats déjà gagnés et de la tristesse pour tout ce qu’il reste à accomplir, » composer une telle playlist n’est pas forcément sans mauvaise surprise. « J’ai été forcé de constater qu’il y avait peu de productions féminines dans mes albums préférés. Je me réjouis qu’avec le temps, de plus en plus de femmes prennent le rôle d’auteure-compositrice-interprète et viennent équilibrer la balance. » Nous, on se réjouit, malgré tout, que Muddy Monk nous ait redonné l'envie d'écouter Céline Dion le volume à fond.

Muddy Monk est en tournée en France jusqu'au mois de mai.

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.

Tagged:
celine dion
Julia Holter
Kate Bush
Sade
Charlotte Gainsbourg
Véronique Sanson
Playlist
muddy monk
journée des droits des femmes