freja beha chuchotte à l'envers pour missoni

Le top brésilien et le mannequin français Victor Ndigwe sont les nouveaux visages de la campagne printemps-été 2016 de Missoni, shootée par notre chouchou Harley Weir.

|
janv. 14 2016, 3:45pm

Missoni est une constante à plusieurs variables. La rayure comme ligne de basse d'un air joué par la maison lombarde depuis les années 1950 et les couleurs comme la mélodie sinueuse d'une institution italienne qui a su se conjuguer au présent au fil des décennies. Comment ? On ne sait pas vraiment. Peut-être parce que l'ambition de la marque longtemps emblématique de la jet set bohémienne à l'italienne n'a jamais tellement essayé d'en être (du cool). Comme quoi, moins on essaie, mieux on réussit.

Plus de soixante ans après sa fondation, la maison continue son petit chemin à pas feutrés (sur des tapis brodés ramenés des quatre coins du monde). Pour cette collection inspirée des Massaï, hymne à la rayure et au zigzag, Missoni a fait appel à la désinvolture des tops Freja Beha et Victor Ndigwe et à la très talentueuse Harley Weir pour réaliser sa campagne. Des tatouages à l'aiguille, de gros bijoux fantaisie, des sourires, des signes et des rayures : c'est Missoni en 2016. Plus cool que jamais.