Photographie Léo D'Oriano

dans la famille 667, je demande le « bg » zuukou mayzie

Le membre le plus décalé du crew ombrageux 667 sort aujourd'hui le clip de « Renoi Mi Niponne », extrait d'un nouveau projet qui sort ce mois-ci.

par Antoine Mbemba
|
14 Décembre 2018, 2:02pm

Photographie Léo D'Oriano

Nous vous avons parlé, à plusieurs reprises, du crew 667. Via Lala &ce, Jorrdee quand il en faisait encore partie, et plus récemment pour la sortie du nouvel album de son membre le plus populaire, Freeze Corleone. Cette année, la bande dont-on-ne-connait-pas-tout-à-fait-la-taille a été active, notamment grâce à la sortie des projets d'Afro S, Slim C ou Norsacce Berlusconi. Ce mois-ci, c'est au tour d'un autre artiste, peut-être le plus singulier de l'équipe, de poser sa pierre à l'édifice de « la secte ». Au milieu des ténèbres parfaitement maîtrisées du 667, Zuukou Mayzie aka Zuukoeur Parker est un peu la caution joyeuse. L'artiste sénégalais balade son flow traînant et ses histoires d'amour sur des instrus sucrées, au croisement de la pop, de l'électro, de l'euro dance, du r&b - et du rap, forcément.

Si cette association de bienfaiteurs Soundcloud vous paraît illogique, ne vous méprenez pas, « 667 ce n'est pas forcément que du son, c'est une manière de penser, un délire, explique Zuukou. On a tous vécu au Sénégal, on est tous potes depuis bien longtemps. On se retrouve sur notre manière de réfléchir plutôt qu'uniquement sur la musique. »

Après deux EP en 2017, Disneyland et FinderEn référence au 'Finder' du Mac - un best-of de mes sons Soundcloud. »), l'autoproclamé « BG » du 667 sort ce 21 décembre un nouveau projet J.M.U.A.Z, pour J'ai Mangé Un Autre Zuukou. Un disque lumineux, entraînant, sur lequel il invite quelques potes - Oklou, Lala &ce et son vis-à-vis du côté obscur, Freeze Corleone - et raconte ses rapports amoureux, sa vie de jeune mec fasciné par les jeux-vidéo, les mangas et Le Seigneur des Anneaux. L'EP s'ouvre sur le morceau « Renoi Mi Niponne », le résumé aussi nostalgique que banal d'un mec qui joue au con et le regrette dès que sa copine passe définitivement le pas de la porte. Zuukou y introduit son idée de la fille parfaite - « une métisse noire et japonaise. Le boss final. » - et le morceau inaugure un disque qui réussit à être beau et feel-good en même temps. Suffisamment, peut-être, pour que l'artiste atteigne un jour son objectif : « Arriver à percer comme Louane ! »

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.

Tagged:
Features
Feature
Clip!
musique
Lala &ce
Oklou
667
zuukou mayzie
Freeze Corleone
Renoi Mi Niponne
J.M.U.A.Z