Courtesy of Julien Boudet

Les i-D News de la semaine

Les sneakers sanglantes de Lil Nas X, les demi-finalistes du Prix LVMH 2021 et une collection upcycling qui fait rêver, i-D revient sur ce qu'on a aimé cette semaine.

par Julie Le Minor
|
02 Avril 2021, 1:09pm

Courtesy of Julien Boudet

Les “Satan Shoes” de Lil Nas X

C’est certainement la paire de sneakers la plus controversée de l’année. Le rappeur et chanteur américain Lil Nas X vient de dévoiler une paire de “Satan Shoes” ornées d’un pentagramme en bronze, d’une croix inversée et contenant une goutte de véritable sang humain. Imaginé par Lil Nas X et le collectif d’art new yorkais MSCHF, le modèle bicolore noir et rouge a été fabriqué à partir des Nike Air Max 97 mais la marque à la virgule a tenu à préciser qu’il n’approuvait pas le concept de cette nouvelle sneakers dont les 666 modèles ont été vendues en moins d’une minute selon le collectif MSCHF. Le sang aurait été fourni par des membres du collectif d’art qui confient “Nous adorons nous sacrifier pour notre art”.

Demi-finale du Prix LVMH 2021 pour les Jeunes Créateurs de Mode

Pour la huitième année, le Prix LVMH pour la jeune création confirme son succès avec plus de 1900 candidats originaires du monde entier. Seulement 20 marques et créateurs ont été retenus pour la demi-finale qui vient d’être dévoilée. Issus de l’Afrique du Sud, de la Chine, du Liban ou encore du Nigéria, tous les demi-finalistes se démarquent par leur engagement en intégrant dans leur vision créative une démarche responsable comme l’utilisation de matériaux innovants, le recours à l’upcycling ou des approches artisanales et locales. Six d’entre eux ont aussi choisi de présenter un vestiaire unisexe. Le Prix LVMH semble ainsi suivre le tournant entrepris par la mode et le luxe ces dernières années en sélectionnant les nouveaux chefs de file d’une mode inclusive, engagée et de plus en plus colorée.

“Culture Club”, let’s dance

Depuis septembre 2020, la Gaîté Lyrique, le centre culturel d'arts numériques, présente son programme en ligne [Plein Écran] en réponse à la crise sanitaire. Parmi cette myriade d'événements en livestreams, d’expériences artistiques et de podcasts, vous pouvez profiter jusqu’au 6 juin de “Culture Club", une série de huit concerts diffusés en live sur Youtube qui mettent en lumière la scène électro française. De quoi vous faire patienter en attendant la réouverture des clubs et de la Gaîté Lyrique.

Le “Safe Sex Forever” de Jean Paul Gaultier

Depuis 2020, le créateur Jean Paul Gaultier à rejoint la lutte du Sidaction. Après le succès de ses masques marinières l’été dernier, il revient cette saison avec une paire de chaussettes rouge et blanche collector. Frappées d’un “Safe sex forever”, elles s’inspirent de la collection Jean Paul Gaultier printemps-été 1996 où l’on pouvait déjà lire ces mots devenus cultes sur des tops imprimés comme des tatouages. Près de trente ans plus tard, le combat continue et on arbore fièrement cette nouvelle paire de chaussettes incontournable. “SAFE SEX FOREVER”. Les chaussettes sont d’ores et déjà disponibles sur le site du sidaction et de Jean Paul Gaultier.

Desert X vs Coachella

Cette année encore, le festival Coachella n’aura pas lieu et la fine fleur de la musique internationale ne pourra pas se retrouver dans le désert rocailleux de l’Utah, en Californie. Pour pallier cette absence, The Desert Biennal, une organisation à but non lucratif, a décidé d’investir les lieux pour la troisième édition de Desert X. Jusqu’au 16 mai prochain, vous pouvez admirer les œuvres monumentales de 13 artistes renommés dans ces immenses terres désertiques. Découvrez ainsi les panneaux publicitaires engagés de Xaviera Simmons, le “Indian Land” hollywoodien de Nicholas Galanin, le trompe l'œil d’Alicja Kwade ou encore le projet éducatif public d’Oscar Murillo.

La collection automne-hiver 2021-2022 de Raf Simons

Quelques semaines après la Fashion Week de Paris et de Milan et après avoir dévoilé la dernière collection Prada avec son nouveau tandem, Miuccia Prada, le couturier belge Raf Simons a présenté la collection automne-hiver 2021-2022 de son label éponyme. Fondé en 1995, Raf Simons renoue ici avec son ADN en présentant des coupes oversized extra-longue et des tenues minimalistes géométriques non dénuées de fantaisie qui allient couleurs, confort et design. Le tout sous le son électro du groupe allemand culte Kraftwerk. 

“Le Serpent” avec Tahar Rahim

Tahar Rahim revient sur le devant de la scène. L’acteur oscarisé du “Prophète” est à l’affiche de la nouvelle série Netflix “Le Serpent” produite par la BBC et inspirée du livre de Thomas Thompson La trace du serpent. L’acteur y incarne le serial killer français Charles Sobhraj qui a semé la terreur en Asie dans les années 70. Durant huit épisodes d’une heure à l’esthétique rétro et colorée, Tahar Rahim apparaît métamorphosé dans la peau du tueur. La série “Le Serpent” est disponible dès le 2 avril prochain sur Netflix.

Kanye West x Adidas : les Yeezy 700 V3 Kyanite

C’est l’un des évènements de cette semaine, Kanye West et la marque aux trois bandes ont finalement dévoilé la Yeezy 700 V3 Kyanite après un teasing de près d’un an. Inspiré d’une espèce minérale bleue, la kyanite, ce modèle présente un design organique avec une semelle épaisse couleurs crème et une ossature phosphorescente en thermoplastique. Les fans de Kanye West se sont rués sur cette nouvelle sneakers Adidas déjà en rupture de stock. À vos alertes.

La ligne upcyclée “ReCollection” de RealReal

L’upcycling a décidément le vent en poupe. Le spécialiste du luxe d’occasion RealReal propose dès le 1er avril la seconde collection de sa ligne upcyclée “ReCollection”. Cette collection comprend une cinquantaine de pièces fabriquées à partir d’articles offerts par des griffes de luxe partenaires comme Balenciaga, Dries Van Noten, Simone Rocha, Stella McCartney ou encore Jacquemus. L’upcycling semble définitivement s’imposer dans la seconde main comme une alternative douce pour lutter contre le gaspillage de la mode. La créatrice britannique Stella McCartney pense ainsi que le meilleur compliment pour ses créations serait d’avoir une vie après la mort. Alors, who’s in ?

Concert-test à Barcelone : 5000 personnes font la fête

Le 27 mars dernier, un concert de rock a réuni 5000 personnes au Palau Sant Jordi à Barcelone dans le cadre d’une expérience clinique. Tous les spectateurs ont été testé négatifs quelques heures avant l'événement, ils ont pu ensuite profiter du concert et danser sans aucune distance de sécurité en portant un masque FFP2. Cette expérience fait suite à un concert pilote qui avait eu lieu en décembre à Barcelone avec 500 spectateurs. L'objectif de cette expérience clinique est "de découvrir comment nous pouvons vivre avec le Covid et organiser des concerts de façon totalement sûre", a expliqué l’un des organisateurs, Ventura Barba, directeur exécutif du festival Sónar de Barcelone. Les participants sont maintenant sous surveillance pendant quatorze jours afin d’observer combien d’entre-eux ont pu attraper le virus d’ici là. Le secteur culturel européen retient son souffle.

"Landscape of shadows”, la collection AW21 de Rei Kawakubo

Pour la saison AW21, Rei Kawakubo a présenté à Tokyo une collection monochrome sous le signe du macabre et du fantastique. Intitulée “Landscape of Shadows”, la créatrice de Comme des Garçons dévoile une vision en clair-obcur, en noir et blanc, pour tenter d’amener un peu de calme et de sérénité dans cette année chaotique. “Au milieu du débordement incessant de choses diverses, du déluge de couleurs, de l'inondation du son et de l'inondation de l'information. J'avais besoin de respirer dans la sérénité monochrome”, a confié Rei Kawakubo après le show. Une collection également ponctuée de plusieurs collaborations avec Salomon et Nike.

Le nouvel opus du “Chime Zine” Gucci

Gucci vient de lancer la nouvelle édition de “Chime Zine”, son fanzine engagé, qui vise à promouvoir l’égalité des sexes et des genres, un des enjeux majeurs de notre société. La marque italienne a fait appel à l’activiste Adam Eli pour réaliser ce nouveau numéro qui met en lumière différents mouvements dirigés par des femmes à travers le monde. Depuis la scène de la bande-dessinée italienne jusqu’aux mouvements de grèves des polonaises, Gucci propose un tour d’horizon des combats féministes de notre temps.

Balenciaga, “Glow in the Dark”

En attendant que les clubs ne rouvrent enfin pour enflammer vos nuits, Balenciaga signe une collection clubbing phosphorescente pour mieux briller en soirée. Avec “Glow in the Dark”, Demna Gvasalia continue de créer une mode espiègle et décalée. Des tee-shirts blancs en apparence simples s’illustrent ainsi d’un smiley ou du double B de la marque au contact de la lumière. Une esthétique néon aux allures de soirées nineties pour illuminer vos nuits avant que la vraie fête ne reprenne. La collection est d’ores et déjà disponible sur balenciaga.com.

Tagged:
Gucci
Coachella
concert
Yeezy
prada
upcycling
lvmh prize