Publicité

les 10 films les plus attendus de sundance

Du teen-movie gay de Luca Guadagnino au nouveau film de la scénariste de Buffy, i-D dresse sa liste (subjective) des films qui feront Sundance – et dont vous n'avez pas fini d'entendre parler.

|
janv. 19 2017, 10:36am

beach rats

Landline
Nostalgiques de la décennie 1990 bonjour ! Landline, le drame familial subversif orchestré par Gillian Robespierre est probablement fait pour vous. À Manhattan, en 1995, la famille Jacob vit essentiellement de sexe, de drogue, de fête et de sushis. Mais tout bascule lorsque la plus jeune des filles découvre que leur père a une liaison. L'esthète à qui l'on devait Obvious Child continue de disséquer les liens familiaux avec une pointe d'humour toujours vivifiante.

Read: In 2016's biggest films, barely a quarter of dialogue came from women.

XX
Xx, est une oeuvre collective et féminine qui regroupe quatre contes d'horreur, exclusivement réalisé par des femmes. Parmi elles, Annie Clark, aka St. Vincent, Karyn Kusama à qui l'on doit The Invitation etGirlfight, Roxanne Benjamin (Southbound) et Jovanka Vuckovic (rédactrice et fondatrice du magazine Rue Morgue) et enfin Sofia Carrillo. Un conte pour chaque saison de l'année à venir, conjugué au féminin.

Call Me by Your Name
Le cinéma européen était à Sundance, représenté par Luca Guadagnino pour cette édition. Le réalisateur y présentait son dernier film, Call Me by Your Name, l'histoire d'un amour sulfureux et diabolique entre Elio, jeune Américain-Italien de 17 ans et son tuteur âgé de 24 ans. Leur idylle se déroule dans l'Italie du Nord, un été 1983 et sera interprétée par Timothee Chalamet et Armie Hammer. Un teen-movie à l'italienne qui, comme à l'habitude des films de Guadagnino (A Bigger Splash, Amore) risque de ne pas passer inaperçu.

Publicité

Before I Fall
Nostalgiques de Lolita Malgré Moi, réjouissez-vous. Ry Russo-Young a choisi d'adapter le roman éponyme de Lauren Oliver, Before I Fall. L'occasion de retrouver l'actrice Zooey Deutch qui y interprète Sam, une adolescente de 17 ans belle, populaire, peste et meurtrie. Dès les premières minutes du film, on comprend que Sam meurt dans un accident de voiture. Ce qui ne l'empêche pas de se réveiller le lendemain matin dans son lit (un clin d'oeil à Groundhog Day), condamnée à revivre le dernier jour de sa vie jusqu'à ce qu'elle grandisse et accepte de faire les choses autrement. Plus drôle et piquant qu'il n'en a l'air, Before I Fall est un récit initiatique féminin à ne manquer sous aucun prétexte.

Beach Rats
L'identité sexuelle est une donnée à géométrie variable. C'est ce qu'Eliza Hittman tente de prouverBeach Rats, l'histoire d'un adolescent de Brooklyn dont la sexualité, parfois déviante, parfois pas, sert d'échappatoire au quotidien. Entre les soirées entre potes et les séances de chat avec quelques hommes âgés sur internet, Frankie finit par se prendre au jeu et rencontre un de ses crushs. Avant de tomber dans les bras d'une fille de son âge. C'est là, vous l'aurez compris, que les choses se compliquent.

Novitiate
Maggie Betts voulait absolument créer un film sur l'amour et les femmes. Son tout premier film, Novitiate, se déroule au début des sixties, et retrace le parcours de Cathleen, athée, qui tombe dans les bras de Dieu. Malgré le peu d'éducation religieuse qu'elle a reçu, Cathleen s'apprête à devenir nonne. Un synopsis étonnant et un casting à sa hauteur puisqu'on retrouvera Margaret Qualley (The Leftovers) dans le rôle de cette femme éprise de spiritualité divine.

Grave
Réalisé par la jeune Julie Ducourneau, Grave brouille les pistes et déjoue les genres : film d'horreur sur le cannibalisme, c'est aussi et surtout un teen-movie remarquable qui dissèque les émotions contradictoires de l'adolescence. La réalisatrice française, en filigrane, deale avec des problématiques actuelles et brûlantes : le sexe, l'identité, la perception de soi, le passage à l'âge adulte et la rivalité. Viscéral, érotique et superbement mis en scène, Grave sacre la jeune actrice Garance Marillier, métamorphosée en apprentie-cannibale.

God's Own Country
Parce que Sundance ne pouvait décemment pas être ce qu'il est sans un film anglais, God's Own Country raconte l'histoire de Johnny [Josh O'Connor], jeune homme de 25 ans qui reste vivre aux côtés de son père, fermier dans le Yorkshire, pour prendre soin de lui. Son quotidien se complexifie lorsqu'un jeune migrant rom, Gheorges [Alec Secareanu] est embauché pour aider à la ferme. Entre Johnny et Gheorges, c'est le coup de foudre et le présage d'un danger naissant. Francis Lee, lui-même originaire du Yorkshire, filme sa région, sa beauté et celle de ses habitants comme personne.

To the Bone
La digne scénariste de Buffy, Marti Noxon, s'est attaquée à une problématique plus actuelle et politique que jamais en signant To the Bone. C'est autour du personnage d'Ellen, 20 ans, interprétée par Lily Collins que Marti raconte le quotidien d'une adolescente anorexique passée par les hôpitaux, les centres d'aide et les consultations psychologiques. C'est avec un docteur et fervent défenseur de la médecine parallèle (Keanu Reeves, qui d'autre ?) qu'elle parviendra à s'en sortir indemne.

Patti Cake$
Dans le New Jersey d'aujourd'hui Patricia "Killa P" Dombrowski, rêve de percer dans le hip hop. Le réalisateur de clips Geremy Jasper (à qui l'on doit le Dog Days are Over de Florence, entre autres) signe son premier long-métrage et avec lui, 15 titres inédits qui brouillent les genres, oscillent entre hip hop et hair metal. Pour interpréter Patricia, personnage féminin à la hargne et la force sans pareille, Geremy s'est tourné vers l'actrice australienne Danielle Macdonald.

Sundance du 19 au 29 janvier

Credits


Texte : Colin Crummy

more from i-D